le Dimanche 1 octobre 2023
le Jeudi 30 septembre 2021 4:35 Société

Ruée vers l’or : un dollar pour souligner l’envers de la médaille

À flanc de colline sur le motif, une image représente le Moosehide Gathering, où a dû se réinstaller la Première Nation Tr’ondëk Hwëch’in lorsque l’arrivée massive de chercheur.se.s d’or l’a délogée. Ce lieu est devenu un symbole très important du vécu de cette communauté. L’avers est à l’effigie de Sa Majesté la reine Elizabeth II, œuvre réalisée par l’artiste canadienne Susanna Blunt en 2003. Photo fournie.
À flanc de colline sur le motif, une image représente le Moosehide Gathering, où a dû se réinstaller la Première Nation Tr’ondëk Hwëch’in lorsque l’arrivée massive de chercheur.se.s d’or l’a délogée. Ce lieu est devenu un symbole très important du vécu de cette communauté. L’avers est à l’effigie de Sa Majesté la reine Elizabeth II, œuvre réalisée par l’artiste canadienne Susanna Blunt en 2003. Photo fournie.

D’après un communiqué de Monnaie Canada

L’histoire populaire de la ruée vers l’or du Klondike est bien connue : Keish (Skookum Jim Mason) et ses partenaires trouvent de l’or dans le ruisseau Bonanza; des chercheur.se.s d’or de la région deviennent de riches « rois du Klondike »; des aventurier.ère.s rêvant de s’enrichir se précipitent vers le territoire du Yukon par milliers; la Ville de Dawson connait un essor légendaire; certain.e.s y font fortune, d’autres perdent tout.

À flanc de colline sur le motif, une image représente le Moosehide Gathering, où a dû se réinstaller la Première Nation Tr’ondëk Hwëch’in lorsque l’arrivée massive de chercheur.se.s d’or l’a délogée. Ce lieu est devenu un symbole très important du vécu de cette communauté. L’avers est à l’effigie de Sa Majesté la reine Elizabeth II, œuvre réalisée par l’artiste canadienne Susanna Blunt en 2003. Photo fournie.

 

 

À l’occasion du 125e anniversaire de la découverte de l’or dans le Klondike, la Monnaie royale canadienne lance une pièce de circulation commémorative d’un dollar pour rappeler l’envers de la médaille : les répercussions subies par les peuples autochtones qui habitaient le territoire depuis des millénaires.

La perturbation de leur culture et de leurs modes de vie traditionnels, leur déplacement et les dommages causés à l’environnement font aussi partie du legs de la « dernière grande ruée vers l’or », une épreuve ayant mobilisé toute la résilience des peuples des Premières Nations du Yukon, qui revendiquent de nouveau leurs territoires traditionnels et demeurent de solides leaders au Yukon. C’est cette histoire que raconte la nouvelle pièce commémorative d’un dollar qui sera en circulation dès aujourd’hui.

« La Monnaie remercie les Premières Nations Tr’ondëk Hwëch’in et Carcross/Tagish ainsi que le Dawson City Museum de l’avoir aidée à raconter l’histoire complète et commune de la ruée vers l’or du Klondike, souligne Marie Lemay, présidente de la Monnaie royale canadienne. Nous espérons que cette nouvelle pièce qui circulera d’un océan à l’autre évoquera non seulement le rôle de la découverte du Klondike dans le développement du Yukon et la transformation de l’économie canadienne, mais suscitera aussi une meilleure compréhension des conséquences sociales et environnementales de cette période. »

« Bien que la ruée vers l’or du Klondike fasse partie intégrante de l’histoire et de la renommée du Yukon, on en a souvent tracé un portrait réducteur et centré sur un seul point de vue, soutient Sandy Silver, premier ministre du Yukon. L’intégration des perspectives des Premières Nations Tr’ondëk Hwëch’in et Carcross/Tagish au motif et à l’esprit de la pièce représente un grand pas en avant dans la reconnaissance d’une vérité longtemps oubliée de l’histoire de la ruée vers l’or. »

Le motif au revers de la pièce de circulation de un dollar soulignant le 125e anniversaire de la découverte d’or au Klondike est une œuvre de l’artiste Jori van der Linde, de Vancouver. On y voit les quatre personnes auxquelles on attribue cette découverte dans le ruisseau Rabbit en août 1896, à l’origine de la ruée vers l’or du Klondike, soit Keish (Skookum Jim Mason), K áa Goox (Dawson Charlie), Shaaw Tláa (Kate Carmack) et le mari de celle-ci, George Carmack.

À flanc de colline sur le motif, une image représente le Moosehide Gathering, où a dû se réinstaller la Première Nation Tr’ondëk Hwëch’in lorsque l’arrivée massive de chercheur.se.s d’or l’a délogée. Ce lieu est devenu un symbole très important du vécu de cette communauté. Le mot « KLONDIKE » et les années « 1896 » et « 2021 » figurent aussi sur le motif.

« Skookum Jim faisait partie du clan Daklaweidi, et ses proches Kate Carmack, Patsy Henderson et Dawson Charlie ont aussi été parmi les premiers à découvrir de l’or. Nous utilisons toujours la piste Chilkoot aujourd’hui, et nous avons des citoyens qui y travaillent et qui l’entretiennent, explique Maria Benoit, cheffe adjointe de la Première Nation de Carcross/Tagish. Skookum Jim était un membre important de notre Première Nation et avait des liens de parenté avec de nombreux résidents de la région. Nous sommes très fiers de son rôle et de celui d’un grand nombre de ses concitoyens durant cette période. Pour nous, ce sont les premiers entrepreneurs de la Première Nation Carcross/Tagish. »

Bien que la ruée vers l’or du Klondike ait transformé le développement du Yukon et l’économie canadienne dans son ensemble, l’arrivée massive de chercheur.se.s d’or et d’aventurier.ère.s a aussi changé à jamais le territoire, bouleversant et réprimant les modes de vie traditionnels des peuples autochtones qui habitaient la région pendant des millénaires avant la colonisation. Les communautés autochtones vivant sur les territoires qui forment maintenant le Yukon continuent de composer avec ce lourd héritage aujourd’hui. Pour en savoir plus sur l’histoire commune du Klondike, visitez le monnaie.ca/klondike.

« La ruée vers l’or du Klondike a non seulement changé le monde, mais a aussi engendré plus d’un siècle de difficultés pour notre Première Nation. C’est grâce à la vision et à la prévoyance du chef Isaac que nous avons pu survivre à ces décennies de bouleversements. Cet ancien chef a tout fait pour que nous maintenions notre résilience, soutient Roberta Joseph, cheffe de la Première Nation Tr’ondëk Hwëch’in. Aujourd’hui, nous sommes fiers d’être une Première Nation autonome possédant son propre gouvernement et de faire figure de leaders dans notre communauté et sur notre territoire. »

Au total, deux millions de pièces colorées et un million de pièces non colorées sont entrées en circulation le mercredi 22 septembre.