Accueil » À la une » Yukon-Extra-Ordinaire : une voix pour les pionnières yukonnaises

Yukon-Extra-Ordinaire : une voix pour les pionnières yukonnaises

Laurie Trottier

Philippe Cardinal a donné vie à un projet qu’il chérissait depuis longtemps : lancer sa propre série de balados historiques, véritable compilation d’années de recherches et de curiosité envers le territoire. Yukon-Extra-Ordinaire parle des femmes qui ont révolutionné l’époque de la ruée vers l’or et proposera également d’autres incursions sonores au cœur de l’histoire yukonnaise.

Philippe Cardinal s’est pris d’affection pour le territoire lorsqu’il est venu faire de la recherche pour compléter sa thèse en sciences humaines, il y a environ 15 ans. Photo : Laurie Trottier

 

 

La voix de Philippe Cardinal vous a peut-être déjà raconté des bribes de l’histoire de la ruée vers l’or sur les ondes de CBC North et de Radio-Canada, dans le cadre de l’émission radiophonique Rencontres. Peut-être aussi l’avez-vous entendu comme narrateur de sujet d’actualité à travers les balados de l’Aurore boréale.

Il fait désormais le grand saut en lançant son tout nouveau balado de façon indépendante : Yukon-Extra-Ordinaire. « Je ne connaissais pas grand-chose aux podcasts, mais j’ai appris tranquillement avec des sites Internet et j’ai acheté un peu de matériel », explique humblement Philippe Cardinal. En sondant ses amis, il apprend que ceux-ci sont intéressés à écouter des capsules sur l’histoire du Yukon en se rendant à leur travail respectif. « Donc il fallait que je garde ça court, explique-t-il. J’ai des sujets que j’ai coupés en plusieurs épisodes. »

Il s’agit d’un projet d’essais-erreurs, dans lequel l’Ontarien d’origine apprend continuellement de nouvelles choses et peaufine sa technique de baladodiffusion. C’est le premier projet radiophonique pour lequel il doit s’acquitter de toutes les tâches, de l’enregistrement à la mise en ondes, en passant par le montage.

Sur la plateforme Soundcloud, celui-ci a déjà plus d’une trentaine d’épisodes, d’une dizaine de minutes chacune. Il prévoit en ajouter de nombreuses autres, dont des récits de fiction historique qu’il a déjà lus pour l’émission Rencontres. « J’aimerais aussi me concentrer sur la vie de quelques Franco-Yukonnais, on va voir ce que je vais faire », raconte Philippe Cardinal, enthousiaste. En entrevue le 12 mai, il a mentionné s’être fortement inspiré de l’animateur et écrivain Serge Bouchard, décédé la veille, qui a donné vie à De remarquables oubliés, une émission phare de Radio-Canada. « Loin de moi l’idée de prétendre que j’ai son talent par contre », s’exclame-t-il en riant.

La passion à l’antenne

« Moi, depuis que je suis petit garçon, je suis tombé en amour avec l’histoire », confie Philippe Cardinal. Cependant, difficile pour lui d’expliquer son récent engouement pour les baladodiffusions. Réfléchissant à voix haute, il raconte que son père lisait le journal à son grand-père qui ne maîtrisait pas la langue de Molière à l’écrit. « Mais c’est aussi que l’histoire des femmes dans la ruée vers l’or est souvent plus racontée en anglais. J’ai tellement de matériel, j’ai le goût de raconter ça », avoue-t-il.

Aucun doute, c’est la passion de l’histoire qui a guidé Philippe Cardinal vers l’enregistrement de ces capsules. « Je suis fier d’être Franco-Yukonnais et […] on finit toujours par vouloir savoir d’où on vient en vieillissant. Et si je peux essayer de donner une fierté à la francoyukonnie, je vais le faire », affirme celui qui est aussi membre de la toute nouvelle la Société d’histoire francophone du Yukon, créée en avril dernier. Selon lui, relater l’épopée des femmes lors de la ruée vers l’or est capital, ne serait-ce que pour compléter la perspective masculine dominante. « Elles ont fait des choses tout aussi intéressantes et époustouflantes que les hommes, mais on n’en a pas beaucoup parlé », se désole-t-il.

Ce qui le surprend toujours, c’est que l’histoire réelle s’avère parfois encore plus improbable que la fiction, tellement certains évènements lui apparaissent saugrenus. Pour les découvrir, il suffit de jeter un coup d’œil — ou d’oreille — à l’adresse suivante : soundcloud.com/ yukon-extra-ordinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *