Accueil » À la une » Un été sous le signe de la culture

Un été sous le signe de la culture

Laurie Trottier

Avec ses nombreux festivals, ses expositions artistiques et ses activités communautaires vivantes, l’été 2022 s’érige en contraste par rapport à celui de l’année précédente. L’Aurore boréale vous propose un retour sur les événements politiques, sportifs et artistiques marquants de l’été.

Le 23 juin à Whitehorse et le 24 à Dawson, la communauté a pu célébrer le Solstice Saint-Jean sous les rythmes endiablés de la formation yukonnaise Dean, McNally et McKnight; de Veranda et du groupe Ponteix. Photo : KIAC.

 

Guichets fermés, laissez-passer de festivals épuisés : la population yukonnaise et les touristes ont répondu à l’appel des événements musicaux et artistiques de l’été. Le festival Kluane Mountain Bluegrass en début juin sur les terres traditionnelles de la Première Nation de Champagne et d’Aishihik a affiché complet.

Même engouement pour le festival de musique électronique Paradise, du 29 au 31 juillet, alors que l’organisation a affirmé sur les réseaux sociaux qu’il s’agissait de la plus grande édition jusqu’à présent. Le Festival de musique et de film de Keno, du 5 au 7 août, faisait un retour après deux ans d’absence. Le festival gratuit a réuni plus d’une vingtaine de groupes de musique au cours du week-end.

Du côté du Klondike, la 15e édition du Moosehide Gathering, tenu par la Première Nation Tr’ondëk Hwëch’in, a permis à la communauté de se réunir pour une première fois depuis 2018 autour d’une célébration de la culture, des ancêtres et des arts. Le premier ministre du Yukon Sandy Silver a accepté, quelques jours plus tard, l’honneur de boire le 100 000e cocktail sourtoe (le fameux cocktail aromatisé à… l’orteil!) du Downtown Hotel, tradition immuable à Dawson. « Ce n’est pas mon premier et ce ne sera pas mon dernier », a alors déclaré le dirigeant libéral.

« Cet été, le Yukon a accueilli une saison touristique plus vigoureuse pour de nombreux opérateurs et, malgré les défis liés à la pénurie de main-d’œuvre, dans l’ensemble, le secteur se redresse bien », affirme Cameron Webber, porte-parole du gouvernement du Yukon pour le ministère du Tourisme et de la Culture.

La communauté se rassemble

Tout au long de l’été, la population de Whitehorse a pu découvrir ou redécouvrir les talents d’une panoplie d’artistes grâce aux événements d’Arts in the Park, au parc Lepage. Une dizaine d’artistes francophones y ont d’ailleurs pris part, dont Remy Rodden, Brigitte Jardin, Anneky, Lucie D, Claire Ness, Daniel Janke, Nicole Bauberger et Ryan McNally.

Si le marché communautaire Fireweed au parc Shipyards se poursuit tout au long du mois de septembre, ce dernier a célébré sa plus grande édition au mois de juillet, avec 75 commerçantes et commerçants participants.

Le jardin communautaire au Centre scolaire secondaire communautaire Paul-Émile-Mercier, la célébration de la relation entre la ville de Whitehorse et la ville française de Lancieux par l’Association franco-yukonnaise (AFY) et la parade organisée par Queer Yukon pour le mois de la fierté LGBTQ2S+ sont d’autres exemples d’événements qui ont rassemblé la communauté.

Les nouveaux arrivants et nouvelles arrivantes auront aussi accès à un tout nouveau site Web qui recense les informations pertinentes pour entamer leur projet d’immigration au territoire. Le site bienvenueauYukon.ca a été mis en place par le secteur du développement économique de l’AFY et consiste en une version améliorée de direction-yukon.ca. Il a été lancé au cours de l’été.

Le Yukon : terrain glissant?

Le 2 juillet, soit un peu moins d’un mois après que la route Robert Service soit rouverte à la suite à un glissement de terrain, un tronçon de route au sud de Watson Lake s’est aussi effondré, bloquant ainsi la circulation des deux côtés sur la plus importante voie terrestre d’approvisionnement de biens et de nourriture en provenance de la Colombie-Britannique.

Les feux de forêt ont également mis à mal la circulation sur le territoire, entraînant notamment une fermeture de la route Klondike entre Stewart Crossing et Pelly Crossing, au début du mois de juillet. En date du 26 août, 284 feux de forêt ont été recensés au territoire, comparativement à 112 l’an dernier. « La cause première de cette différence est une série de coups de foudre pendant la première semaine de Juillet qui ont déclenché plus que 130 nouveaux feux en une semaine », explique Mike Fancie, du ministère des Services aux collectivités.

Quant aux inondations, la saison a été bien différente de celle de l’an dernier, poursuit-il : « Les changements climatiques se sont manifestés dans les eaux du territoire. Si les inondations ont été beaucoup moins préoccupantes que l’an dernier, plusieurs avis de niveau d’eau élevé ont été émis pour différents secteurs, comme à Carmacks et dans la région des lacs du Sud. »

Les compétitions reprennent, la passion aussi

Le haut niveau de la rivière a d’ailleurs représenté un défi supplémentaire pour les personnes participant à la Yukon River Quest cette année. Les responsables de l’organisation de la célèbre course de canoë-kayak reliant Whitehorse à Dawson ont demandé aux personnes expérimentées seulement de se lancer sur la rivière à la fin juin, course qui a été remportée par l’équipe Something Else Entirely, composée de quatre hommes.

Tout au long du mois d’août, une centaine de jeunes Yukonnais et Yukonnaises ont participé aux Jeux d’été du Canada, à Niagara. Mara Roldan, porte-drapeau pour l’Équipe Yukon, a réalisé une performance remarquable en cyclisme, terminant cinquième à l’épreuve féminine de course sur route. Par ailleurs, 300 personnes ont relevé le défi de marcher ou de courir au marathon Yukon River Trail de Whitehorse, la plus grande édition en 23 ans d’existence.

La franco-yukonnaise Mara Roldan était porte-drapeau pour l’équipe Yukon. Elle a
réalisé une performance remarquable en cyclisme, terminant cinquième à l’épreuve
féminine de course sur route. Photo : Sarah Lewis.

 

Les enjeux de société ne prennent pas de vacances

Les consultations se sont poursuivies tout au long de l’été concernant le nouveau plan directeur de la Ville de Whitehorse, qui traduit la vision des 20 prochaines années pour la municipalité. Plus de 2 000 commentaires ont été recueillis. La division yukonnaise de la Société pour la nature et les parcs du Canada avait invité la population à formuler leurs craintes au sujet de la construction d’une route dans un futur secteur résidentiel de Porter Creek, en raison de la proximité du ruisseau McIntyre. « Le Plan communautaire officiel proposé stipule que la Ville travaillera avec des partenaires pour établir le parc du ruisseau McIntyre et ils ont reconnu le grand nombre de personnes qui ont soumis des commentaires contre une route très fréquentée dans ce corridor faunique crucial! », s’est réjouie l’organisation écologique sur sa page Facebook. La Ville de Whitehorse recueille les commentaires jusqu’au 12 septembre.

Le 3 août, le Bureau du coroner du Yukon confirmait que « des drogues illicites toxiques ont coûté la vie à 17 [Yukonnaises et] Yukonnais depuis le 1er janvier 2022 », et que le territoire trônait toujours au premier rang du pays pour le nombre de décès liés à ces drogues par habitant.

La gouverneure générale du Canada Mary Simon a profité de son passage au Yukon, à la fin juin, pour rencontrer la communauté de la Première Nation de Carcross/Tagish, à Carcross, qui a déclaré un état d’urgence en début d’année en raison de plusieurs décès liés aux opioïdes survenus sur son territoire. Elle a réitéré l’importance des soins en santé mentale et en bien-être dans les communautés autochtones.

La visite du pape au Nunavut, le 29 juillet, a causé des vagues jusqu’au Yukon. Le pape François était de passage à Iqaluit pour présenter ses excuses au nom de l’Église catholique pour les traumatismes infligés aux communautés autochtones à travers le système des pensionnats qui a pris fin dans les années 1990. Le gouvernement du Yukon a mis en place un fonds de 180 000 $ pour permettre aux Premières Nations et organisations autochtones du territoire d’y assister en personne.

« Il est important de reconnaître que chaque personne peut avoir des émotions et des expériences différentes en ce qui concerne l’arrivée du pape François au Canada et nous traversons donc cette semaine – et les semaines à venir – avec grâce et compassion pour toutes les Premières Nations, les Inuits et les Métis qui poursuivent leur propre parcours de guérison », a déclaré la section yukonnaise de l’Assemblée des Premières Nations (AFN) par l’entremise des réseaux sociaux.

L’organisation Safe at Home a quant à elle lancé dix appels à l’action en lien avec la crise du logement et l’itinérance au Yukon. « Avec l’hiver qui approche, il n’y a aucune autre option que d’agir avec urgence et compassion », a rappelé par communiqué Kate Mechan, directrice de l’organisme, le 9 août.

Parmi les actions adressées à tous les paliers gouvernementaux figurent la modification de la Loi sur les rapports entre locateurs et locataires en matière résidentielle pour empêcher les évictions sans motif et l’élaboration d’un programme de jumelage entre les populations étudiantes postsecondaires et aînées pour le partage de résidences.

IJL – Réseau.Presse
L’Aurore boréale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *