Accueil » À la une » Spring Spruce Bog : Anie Desautels est dans ses cordes

Spring Spruce Bog : Anie Desautels est dans ses cordes

Olivier de Colombel

La quadragénaire Yukon Craft Society présente cette année encore Spring Spruce Bog, une foire artisanale qui se déroulera le samedi 12 mars dans la salle de bal de l’Hôtel Westmark à Whitehorse. Trente-cinq artisans yukonnais membres de cette association présenteront leurs dernières créations de 11 h à 16 h.

À l’occasion de la foire des artisans Spring Spruce Bog qui se tiendra le 12 mars prochain à l’Hôtel Westmark de Whitehorse, Anie Desautels présentera ses paniers de corde peinte à la main. Photo: Anie Desautels

À l’occasion de la foire des artisans Spring Spruce Bog qui se tiendra le 12 mars prochain à l’Hôtel Westmark de Whitehorse, Anie Desautels présentera ses paniers de corde peinte à la main. Photo: Anie Desautels


Parmi ces créateurs, l’artiste Anie Desautels fera découvrir aux visiteurs un travail qui lui tient très à cœur.

Aurore boréale : Qu’allez-vous présenter lors du prochain Spring Spruce Bog?

Anie Desautels : Je peins de la corde et une fois que la corde est peinte, je la couds pour en faire des paniers, des paniers de toutes les formes, et à ça, j’ajoute des objets comme des boutons en bois. C’est à la fois moderne et rustique.

A. B. : Depuis combien de temps travaillez-vous avec la corde?

A. D. : Je viens de commencer cette année, mais ce n’est pas nouveau pour moi de participer à des foires artisanales. J’ai toujours ce besoin de faire des choses, comme des sacs à main en laine feutrée, des sacs de yoga en jean et maintenant, je suis dans les cordes. Et de tous les projets, celui-ci avec la corde, c’est vraiment celui que je préfère. La façon dont je couds la corde, c’est un peu comme faire de la poterie sur un tour, car chaque mouvement que je fais en cousant change la forme du panier.

A. B. : Où avez-vous trouvé votre inspiration?

A. D. : Alyssa Burke, elle avait fabriqué des paniers et avait peint dessus. Il y a plein d’artistes en ligne qui créent et partagent, c’est bouillonnant. Ce sont des artistes, comme Lisa Condon, qui travaillent de la maison, qui peuvent donner des cours en ligne, etc. Ici, à Whitehorse, la boutique Itsy-Bitsy m’a commandé des paniers à Noël dernier et elle est prête à m’en recommander. Je vais donc travailler sur une collection cent pour cent Itsy-Bitsy.

A. B. : Allez-vous poursuivre vos créations avec la corde?

A.D. : Oui, je prends vraiment beaucoup de plaisir dans ce travail, je crois que je suis sur quelque chose. J’ai l’intention de pousser ça encore plus loin et ce printemps, je vais commencer à faire des jardinières en corde de parachute. Cela demande de bien connaître le travail des nœuds. J’essaye de trouver des nœuds efficaces et jolis et en utiliser le moins possible, pour donner un aspect moderne et coloré. L’avantage de la corde de parachute, c’est qu’elle ne change pas de couleur, même au soleil.

Un peu d’histoire yukonnaise

L’idée de la Yukon Craft remonte à bien des années. Une réunion a eu lieu entre Mike Nelson et Dawn Vickers, tous deux nouvellement diplômés de l’École d’art. Ils voulaient commencer une foire artisanale afin qu’ils puissent commercialiser leurs produits. La première foire a lieu le 12 mars 1975 à la Résidence de la 4e Avenue, un endroit que vous connaissez sûrement comme le High Country Inn.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *