Accueil » À la une » Récompenses pour la patrouille de ski du Yukon

Récompenses pour la patrouille de ski du Yukon

Sophie André

La Patrouille canadienne de ski (PCS) est une association assurant la sécurité sur les pistes avec plus de 4500 bénévoles à travers le pays. En cette fin d’été, ces hommes et femmes ont été récompensé.e.s pour leur engagement lors d’une cérémonie. Les glisseur.se.s secouristes Yukonnais.e.s sont à l’honneur avec plusieurs titres de prestige.

Thimothé Lamoureux (à d.), félicité par Tim Sellars, remporte le prix national d’appréciation. Photo : Patrouille canadienne de ski, zone Yukon / Tim Sellars

Le ski est une activité populaire à travers le Canada. Près de 2,5 millions d’individus se lancent sur les pistes chaque année, et cet attrait n’est pas nouveau. La PCS, organisation à but non lucratif, a vu le jour en 1941 lors de l’essor des domaines skiables. Elle est répartie en neuf domaines et 56 zones à travers le pays.

C’est en 1983 que le Yukon a rejoint l’Alberta pour former la Division montagne de la patrouille. À cette époque, le ski de fond a conquis le cœur des Yukonnais.e.s, notamment mis de l’avant avec les Jeux olympiques de février 1988. Quelques années plus tard, les pistes du mont Sima ont été ouvertes au public, offrant le premier réseau de ski alpin du territoire.

Des distinctions locales, régionales et nationales

La zone Yukon regroupe actuellement plus de 60 patrouilleur.se.s bénévoles réparti.e.s à tour de rôle entre les monts McIntyre et Sima. « Le bénévolat fait partie de la culture des sports de glisse. Historiquement, le Club de ski nordique et le mont Sima sont gérés sur les mêmes principes », explique Tim Sellars, président de la patrouille de la zone Yukon.

Pour célébrer l’engagement des secouristes par toutes conditions, l’association organise chaque année une conférence nationale avec des remises de prix. Cet été, c’est en ligne que les récompenses ont été décernées. Afin de conserver la convivialité de l’événement, le président a réuni les patrouilleur.se.s pour partager quelques grillades autour d’un barbecue et regarder la diffusion de la cérémonie. « Quelle belle surprise pour notre équipe de découvrir les prix reçus à l’échelle nationale et locale! », mentionne M. Sellars.

Plus de sept titres ont été attribués aux Yukonnais.e.s ce soir-là. Au niveau national, on retrouve Don Wilson, Thimothé Lamoureux et Kirstie Simpson, récompensé.e.s pour leur engagement depuis de nombreuses années. Pour la Division montagne, c’est Jason Basnett, Kristina Gardner et Ken Howard qui ont été primé.e.s, sans oublier le prix d’excellence décerné à la zone Yukon, soulignant le travail de chaque membre et de sa contribution, notamment avec la création du protocole de gestion de la COVID-19 pour les patrouilleurs et patrouilleuses repris à travers le pays et initié par Kirstie Simpson.

Une passion sportive et humaine

Don Wilson a reçu le titre prestigieux de membre national à vie, une première depuis la création de la zone Yukon. Plus ancien membre de la patrouille yukonnaise, il a commencé l’aventure il y a maintenant 40 ans avec l’idée de se perfectionner dans le secourisme en tant que professeur de ski. « J’ai beaucoup aimé l’expérience – les gens sont formidables, donc je recandidatais chaque année, pour l’équipe et pour continuer d’apprendre. Le secourisme permet de se sentir à l’aise en cas de problème, que ce soit avec notre famille ou bien s’il y a un accident sur la route. Puis, la patrouille, c’est une grande famille. On travaille en équipe pour gérer les accidents, ça soude les gens, et ces amitiés-là, elles durent toute la vie », partage le passionné de ski.

Instructeur et patrouilleur hors pair, Don Wilson a créé l’escouade du mont Sima lors de son ouverture en 1993 et a tenu un rôle majeur dans la formation des membres en organisant de nombreuses retraites éducatives pour renforcer le niveau des équipes et surtout cultiver un lien fort entre les individus.

Thimothé Lamoureux, ou « Red Tim » pour les proches, a quant à lui reçu le prix national d’appréciation pour son rôle de responsable d’équipe au Mont Sima. Il s’est engagé en 2013 après un accident de ski qui lui a fait réaliser l’importance de la patrouille sur les pistes. Francophone, il fait partie des 30 % de patrouilleur.se.s bilingues au Yukon. « C’est important pour communiquer avec les personnes qui ne sont pas à l’aise en anglais, mais surtout lors de situations de crise et avec les enfants », témoigne-t-il.

La patrouille recrute

Avec l’objectif de venir en aide aux personnes blessées ou en en difficulté hiver comme été, la patrouille est composée de professionnel.le.s et amateur.rice.s de ski alpin, nordique, télémark, de la planche à neige ou de vélo, formé.e.s au secourisme pendant 60 heures et évalué.e.s chaque année.

En septembre, la zone Yukon recrute entre 10 et 15 nouveaux membres. Animé.e.s par un désir commun de donner de leur temps pour aider les autres tout en profitant des activités de glisse, les futur.e.s patrouilleur.se.s doivent avoir au moins 18 ans, un bon esprit d’équipe et une aptitude à affronter toutes sortes de températures.

Vous pouvez trouver davantage d’informations sur la patrouille de la zone Yukon sur leur site Internet : yukonskipatrol.ca/, et leur page Facebook : facebook.com/yukonskipatrol/.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *