Accueil » Actualités » Peaux, perles et fourrures pour faire briller l’art autochtone

Peaux, perles et fourrures pour faire briller l’art autochtone

Sophie André

La troisième édition du colloque Perle, peau et fourrure (Bead, Hide and Fur Symposium) aura lieu du 12 au 14 novembre au Centre culturel des Kwanlin Dün à Whitehorse. Un programme dédié aux arts autochtones du Yukon avec des ateliers, conférences et expositions d’œuvres d’art réalisées à partir de matières principalement naturelles.

Quelques œuvres de participants exposées pendant le colloque de 2020.
Photo : Cathie Archbould / YFNCT

 

 

Organisée par la YFNCT, l’Association de la culture et du tourisme des Premières Nations du Yukon, l’événement devrait réunir plus de 140 participant.e.s. et artistes autochtones. L’objectif de ce colloque est de réunir l’ensemble de la communauté artistique autochtone, novices ou artistes expérimenté.e.s, travaillant les perles, peaux, fourrures mais aussi les piquants et les écailles.

Partager le savoir-faire traditionnel

Pour Katie Johnson, la directrice des programmes et des partenariats de l’association YFNCT, ce symposium permet de soutenir les différentes communautés autochtones dans leurs démarches artistiques.

« Avec cet événement, nous souhaitons provoquer une conversation sur les valeurs portées par les arts autochtones, l’appropriation de cette culture, et mieux comprendre comment les gens de nos communautés sont liés à l’art, partage la directrice, membre de la Première Nation Kluane. Nous mettrons en lumière des personnes yukonnaises, mais nous recevrons également quelques invité.e.s de Colombie-Britannique, d’Alaska et d’Alberta. »

Ces trois jours seront rythmés par des discussions sur l’industrie, ainsi que des ateliers afin de partager différentes techniques et savoir-faire entre les générations et communautés.

Artiste depuis près de 30 ans, Carmen Miller fera le déplacement de l’Alberta pour partager ses techniques de capitonnage lors d’une séance manuelle de quatre heures.

Des artistes émergent.e.s seront également à l’honneur. C’est le cas de Vashti Etzel, membre de la cohorte 2021 du programme mode EntrepreNorth et fondatrice de Golden Eye Designs, une marque de bijoux imaginés et façonnés à partir de matériaux naturels. La femme partagera son expérience personnelle et professionnelle en tant qu’artiste yukonnaise.

L’opportunité de rencontrer les artistes

Les participant.e.s pourront travailler sur leurs dernières pièces d’artisanat, les exposer et les vendre dans un espace dédié du salon.

« C’est notre rôle au sein de YFNCT de soutenir les artistes tout au long de l’année. Ce genre d’événement permet de les préparer à des opportunités commerciales destinées au grand public, telles que le festival Adäka qui a lieu chaque été à Whitehorse », indique l’organisatrice.

En attendant les festivités estivales de l’année prochaine, Yukonnais.e.s et touristes pourront profiter du marché des arts autochtones. Yùk’e du 8 au 21 décembre au Centre culturel des Kwanlin Dün pour rencontrer les artistes, mais aussi pour contempler et acheter leurs créations.

En parallèle, l’association a mis en place une plateforme de vente en ligne de pièces artistiques des Premières Nations yukonnaises sur son site internet, YFNarts.ca

« Nous voulons nous assurer que les pièces d’art en circulation soient authentiques. En achetant via ce site Internet, les gens ont accès à une richesse culturelle, une variété d’artistes locaux et ils connaissent l’origine du produit acheté », explique Mme Johnson.

Davantage de renseignement sont disponibles sur la page Facebook de YFNCT.

IJL – Réseau.Presse  L’Aurore boréale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *