Accueil » Actualités » Ouverture d’un nouveau centre jeunesse à Dawson

Ouverture d’un nouveau centre jeunesse à Dawson

Agnès Viger

Le centre, inauguré le 27 octobre dernier, est ouvert aux jeunes de 12 à 25 ans. Il est géré par le gouvernement autochtone des Tr’ondëk Hwëch’in.

Le centre jeunesse est ouvert les fins de semaine et après l’école. Photo : Agnès Viger.

 

Le précédent centre jeunesse avait dû fermer en 2016 à la suite de la découverte d’amiante dans l’immeuble qu’il occupait. Depuis 2018, les activités du centre avaient été déplacées temporairement dans un petit studio sur la Rue Principale, afin de continuer à offrir des services et des divertissements essentiels aux jeunes de Dawson. « Avec le manque d’espace, nous sommes passés de 25 visites de jeunes par jour à une dizaine », s’attristait Gwyneth Williams, alors coordinatrice du centre.

La conception architecturale du nouveau centre a commencé en 2018, après un premier apport de 69 000 dollars du Fonds de développement communautaire du gouvernement yukonnais. En 2020, la construction a finalement été entreprise grâce à différents financements, dont 50 000 dollars de la Première Nation Tr’ondëk Hwëch’in, 486 250 dollars du gouvernement yukonnais et plus d’un million et demi de dollars du gouvernement fédéral.

Célébrations lors de l’inauguration

Le nouveau bâtiment de 3 000 pieds carrés, situé sur la Deuxième Avenue entre les rues Princess et Queen, a été baptisé K’äjìt-in Zho, signifiant « maison des jeunes gens » en langue Hän. La cérémonie d’ouverture a accueilli les chanteurs Hän et a été suivie par un concert du duo Local Boy de Whitehorse.

« L’endroit bourdonnait de jeunes heureux et d’autres membres de la communauté », s’enthousiasme Natasha Henderson, résidente de Dawson et présente à l’inauguration.

Le centre K’äjìt-in Zho comprend un poste de travail avec ordinateurs pour le soutien scolaire, une salle de conférence, un espace pour les projets artistiques et musicaux, et une salle de repos. « Il y a beaucoup d’espaces polyvalents dans le bâtiment, des grandes pièces, des espaces pour créer et une cuisine super sympa… C’est vraiment génial », complète Natasha Henderson.

Un nouvel espace sécurisé pour mieux créer

« Grâce à cette installation, les jeunes pourront apprendre et grandir dans un environnement riche sur le plan culturel, et développer un sentiment d’appartenance à la communauté », se réjouit Brendan Hanley, député fédéral du Yukon, dans un communiqué.

Auparavant, le département jeunesse devait utiliser d’autres locaux pour les activités manuelles, éducatives et artistiques, et recevait le soutien du Klondike Institute of Art and Culture (KIAC), du centre récréatif de Dawson et du refuge pour femmes. Les partenariats seront maintenus, mais les activités seront désormais centralisées au centre jeunesse.

La sécurité et le bien-être des jeunes étant au cœur des préoccupations, le centre est ouvert pendant la période critique d’après école. « Il faut pouvoir soutenir la jeunesse dans les bons et les mauvais moments », explique Marshall Jonas, travailleur régulier du département jeunesse.

« Le nouveau centre offre un lieu sûr où les jeunes peuvent se rassembler », ajoute Roberta Joseph, cheffe des Tr’ondëk Hwëch’in.

Transmission de savoirs traditionnels

De nombreux ateliers proposés sont axés sur les activités traditionnelles autochtones, souvent en collaboration avec les personnes aînées. « Ce genre d’infrastructure ancrée dans les pratiques culturelles est essentielle à ce bien-être et à cette sécurité », explique Richard Mostyn, ministre des Services aux collectivités.

D’autres activités extérieures et culturelles, comme la cueillette de denrées alimentaires et médicinales, profitent aussi à d’autres groupes de la population.

« Les jeunes qui ont participé à la cueillette de canneberges avec les personnes aînées en septembre ont partagé leur récolte de manière égale, raconte Andréanne Bélanger, qui a participé à la cueillette. Les personnes aînées ont de la difficulté à s’agenouiller longtemps, alors elles sont contentes quand des jeunes peuvent renflouer leurs paniers! »

IJL – Réseau.Presse  L’Aurore boréale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *