Accueil » Actualités » Outiller le Yukon vers le mieux-être, en français

Outiller le Yukon vers le mieux-être, en français

Maryne Dumaine

Le gouvernement du Yukon offre pour la première fois en français une série d’ateliers visant à améliorer le bien-être de sa population. Si deux séances ont déjà eu lieu, il n’est pas trop tard pour en profiter.

Photo : Pixabay

 

Pendant encore un mois, il est possible de s’inscrire à une des quatre formations incluses dans la série du programme d’acquisition de compétences de base. Si le nom est un peu long, les sujets sont pleins de simplicité et visent à outiller tout un chacun pour mieux aborder des sujets de la vie au quotidien.

Les deux premiers cours portaient sur le changement et la pleine conscience. « Nous commençons par un atelier au sujet des changements personnels, car la plupart des personnes qui s’inscrivent à ce programme sont déjà en processus d’apporter des changements dans leur vie », explique Sarah Cloutier, intervenante clinique pour le service du mieux-être mental de lutte contre la toxicomanie, pour le gouvernement du Yukon. « De plus, la plupart des gens ont déjà fait des changements, alors c’est facile de s’identifier au processus. »

Mme Cloutier est l’animatrice de ces ateliers, en collaboration avec Madeleine Piuze, elle aussi intervenante clinique pour le même département. Toutes deux sont satisfaites du succès des premiers ateliers. « C’était des petits groupes, mais les gens étaient engagés et intéressés. Nous avons eu des commentaires positifs et aussi des suggestions que nous pourrions mettre en place pour améliorer le programme », affirme Mme Cloutier.

L’offre de ces programmes en français est issue de la volonté de fournir aux francophones plus de services dans leur langue officielle. « Nous travaillons également à offrir notre programme de gestion de l’anxiété et de gestion de la dépression en français au cours de la nouvelle année s’il y a un besoin et un intérêt de la communauté francophone », affirme la superviseure clinique du département, Cheri Van Delst.

Les séances du mois d’octobre toucheront des sujets divers, tels que la thérapie cognitivo- comportementale (approche utilisée notamment pour la gestion du stress et des émotions), les émotions, prendre soin de soi (corps et esprit) dans le but de bâtir un équilibre de vie et enfin, les relations. Le programme, offert en anglais depuis deux ans, comprenait déjà quatre de ces ateliers. « Cette année, les séances au sujet des émotions et des relations ont été ajoutées », explique Mme Cloutier. « Toutes ces formations se complètent bien, mais chacune peut aussi être suivie de façon unique. »

Pour les inscriptions, les organisatrices ont souhaité un processus simple. « L’intention est d’avoir un programme qui fournit des informations plus générales et de base pour soutenir le mieux-être de la communauté. Il s’agit d’un programme à “faible barrière”, ce qui signifie que les gens n’ont pas besoin de nous demander d’autres services pour participer à ce programme », ajoute Cheri Van Delst.

Sarah Cloutier confirme : il n’y a pas de processus de triage. Pour s’inscrire, il suffit de lui envoyer un simple courriel mentionnant votre nom et la formation à laquelle vous souhaitez assister.

« Le but est vraiment de fournir des outils pratiques pour chaque sujet, et aussi, de donner envie aux personnes qui participent d’en apprendre plus. »

Sarah Cloutier est joignable à l’adresse sarah.cloutier@gov.yk.ca ou au 867-667-5405.

Sarah Cloutier est joignable à l’adresse sarah.cloutier@gov.yk.ca ou au 867-667-5405
Photo fournie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *