Accueil » À la une » Nouveau guide pour survivre au Yukon

Nouveau guide pour survivre au Yukon

Laurie Trottier

Après trois ans de pause, la Coalition anti-pauvreté du Yukon (YAPC) publie une nouvelle édition de son guide Survivre au Yukon. Le document, publié en français et en anglais, regorge de ressources pour aider la population yukonnaise à naviguer à travers les services offerts gratuitement ou à faible coût.

Le document a évolué au fil des années. Avant, c’était surtout un guide servant à indiquer des services plus ponctuels, comme les endroits où prendre une douche, faire sa lessive ou avoir accès à de la nourriture. « Maintenant, c’est un guide plus complet », affirme Kristina Craig. Photo : Laurie Trottier.

 

Fidèle à ses habitudes, Survivre au Yukon est un guide qui tente de brosser un portrait complet des services offerts au territoire. Il comporte aussi une carte élaborée pour s’y repérer plus facilement.

« C’est vraiment pour quiconque souhaitant trouver des ressources gratuites ou à moindre coût au Yukon », explique Kristina Craig, coordonnatrice de la YAPC. La coalition vise l’élimination de la pauvreté par la sensibilisation, l’éducation, la défense des droits, le développement communautaire et l’action.

La différence cette année? Une section destinée à la prévention des surdoses. « Nous avons un approvisionnement en drogue toxique au territoire et nous sentions que c’était important que les gens sachent où appeler s’ils ont besoin d’assistance », ajoute Kristina Craig. Le guide comprend également davantage d’informations sur l’aide à l’emploi.

Si la majeure partie des ressources mentionnées sont situées à Whitehorse et ses environs, le guide essaie aussi de dresser l’inventaire de l’offre en communauté, comme à Watson Lake ou à Dawson.

La pandémie teinte le guide

Les services mentionnés dans l’édition 2022 de Survivre au Yukon diffèrent des années précédentes, notamment en raison de la pandémie de COVID-19, explique Kristina Craig. « Les services ont changé dramatiquement dans les derniers temps, alors que les prestataires de services tentaient de comprendre comment protéger leur personnel ainsi que leurs clients. »

La coordonnatrice a remarqué une hausse dans la demande de services au Yukon dans les dernières années : « Les besoins d’aide alimentaire se font plus nombreux, ainsi que ceux en santé mentale », ajoute-t-elle.

Les gens peuvent se procurer le guide à la YAPC au 509, rue Hanson ou sur Internet à yapc.ca.

 

IJLRéseau.Presse
L’Aurore boréale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *