Accueil » Actualités » Notre diversité

Notre diversité

Joséphine Leblanc

Photo : Pixabay.

 

Chaque année, des milliers de personnes choisissent de venir vivre au Canada. Ces personnes immigrantes font partie de la société canadienne, l’enrichissent et la diversifient. Chez nous, à Whitehorse, on comptait 12,6 % de personnes immigrantes en 2016 et les nombres augmentent chaque année. Vous vous demandez sûrement qui sont ces gens, d’où ils viennent et ce qu’ils pensent de leur pays d’adoption. Afin de répondre à ces questions, j’ai interrogé une vingtaine de personnes immigrantes, de mon entourage, pour savoir ce qu’elles pensent réellement de notre pays.

Les informations partagées dans cet article sont issues de mes propres recherches et ne sauraient représenter les impressions de toutes les personnes immigrantes à Whitehorse ou au Canada.

Comme certains l’ont sûrement remarqué, les personnes immigrantes d’Asie du Sud-Est sont très nombreuses au Yukon. Une majorité provient des Philippines. En effet, 60 % des personnes que j’ai interrogées sont originaires de ce pays. L’Inde arrive au second rang avec 20 % des personnes que j’ai interrogées. Outre les Philippines et l’Inde, le Yukon compte des personnes immigrantes provenant de nombreux autres pays, notamment la France, l’Allemagne, la Chine et même les États-Unis.

Parmi ces personnes de différentes nationalités, j’ai remarqué que les raisons les incitant à venir s’établir au Canada sont assez semblables. Environ 80 % des personnes ont indiqué être venues au Canada pour rejoindre des membres de leur famille, pour étudier ou pour travailler. Pour l’autre 20 %, les réponses varient selon le contexte et la réalité de chacun et chacune. Quels que soient leur pays d’origine, leur culture ou les raisons de venir vivre ici, on remarque de nombreuses similitudes dans leurs parcours d’immigration.

Une fois arrivé dans un nouveau pays, il est tout à fait normal de mettre un certain temps pour s’adapter à son nouveau milieu. J’ai d’ailleurs demandé aux personnes immigrantes de mon entourage ce qui a été le plus surprenant à leur arrivée. Cette fois, les réponses ont été plus diversifiées, avec 45 % indiquant que le froid et les conditions météorologiques étaient sans doute ce qui était le plus perturbant. Au second rang arrivent les prix élevés avec 20 % des réponses. Pour les autres, c’est la culture différente et la beauté des paysages canadiens qui ont été plus marquants.

Je leur ai aussi demandé ce qui leur manquait le plus de leur pays d’origine. La grande majorité a mentionné les traditions, la culture, la famille, les amis et même la nourriture, souvent bien différente de la nourriture canadienne traditionnelle.

Pour conclure, il est toujours fort intéressant de savoir ce que pensent les nouveaux arrivants et les nouvelles arrivantes de notre pays, puisque cela peut nous aider à comprendre leur réalité et à mieux les accueillir. À la suite de mon enquête, je tiens à remercier toutes les personnes qui ont choisi le Canada comme terre d’adoption, car c’est grâce à eux si notre pays est l’un des plus ouverts sur le monde et que nous avons une diversité culturelle si riche.

 

Joséphine Leblanc a écrit ce texte dans le cadre de son projet de 12e année au CSSC Mercier. Elle l’a soumis au journal afin de présenter le résultat de son étude au plus grand nombre de personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *