Accueil » Actualités » Missive : Les 5 A de l’amour

Missive : Les 5 A de l’amour

Claude Gosselin

Tout le monde connaît les AA, la fraternité des Alcooliques Anonymes. Vivre la réalité du moment présent déploie en nous une vitalité, une force et une sagesse. Dégagé de tout ressentiment, ce nouveau mode de vie nous libère de nos dépendances pour mieux réagir devant les événements vécus et l’expérience de nos relations humaines. Accueillir la vie comme elle se donne favorise cette ouverture à découvrir qu’il y a du bon en toute chose, et cela, bien au-delà de nos attentes.

Photo : fournie.

 

L’arbre est maître en cette matière. Bien qu’il manifeste la vie par ses branches, il accueille la vitalité de sa sève, et ce, bien docilement, par ses racines. Accueillir sa sève le conduit directement à cette source qui assure sa croissance tout au long des quatre saisons, tant dans ses regains et ses floraisons que dans ses dépouillements et ses hibernations. En découlent pour nous cinq attitudes qui nous permettent de réaliser les cinq A de l’Amour :

Accueil : Demeurer sur le mode accueil, c’est goûter la plénitude du moment présent bien au-delà de nos plans, de nos programmations et de nos idées fixes, pour se laisser surprendre par la Vie plus grande que soi.

Appel : C’est en accueillant la vie comme elle se donne que nous devenons attentifs aux appels qu’elle nous lance. « Lorsqu’une porte se ferme, une fenêtre s’ouvre », selon un vieil adage. Est-ce que je reconnais ces appels à suivre un chemin nouveau?

Acceptation : Accepter les événements tels qu’ils sont, loin de signifier la résignation, élargit nos horizons où l’on se reconnaît comme faisant partie d’un grand tout. Accepter jusqu’à l’inacceptable nous permettra de ressentir une Autre Présence rassurante et éclairante qui donne lucidité dans l’épreuve. Admettons humblement qu’on a bien peu de contrôle sur les faits du quotidien, n’est-ce pas? Dépasser le ressentiment causé par cette impression de subir l’injustice ou la malédiction, pour tout simplement accepter la réalité telle qu’elle est, nous ouvre à une énergie vitale, pleine de compassion, de compréhension et d’ouverture.

Abandon : Les racines deviennent porteuses de vie pour l’arbre à condition qu’elles s’abandonnent totalement à la source. Enveloppées d’un humus rempli de minéraux, les racines accueillent ainsi la vie pour mieux la transmettre. Loin d’être une lâcheté, l’abandon est un geste courageux porté par cette humilité d’admettre qu’on ne se donne pas la vie par soi-même, mais qu’on la reçoit. L’abandon nous donne alors d’accueillir une plénitude insoupçonnée de vie, de force, d’audace et de joie. Nous ne sommes qu’un instrument à la réalisation de cette harmonie inscrite dans toute la création.

Aimantation : À la manière des racines qui deviennent aimantées à la source, nous sommes invités à demeurer aimantés à cette sève de vie divine qui coule en nous. C’est en nous laissant aimer de l’intérieur que nous devenons aimant. Puisque cette Source coule en toute créature, nous nous aimanterons à elle autant dans les beautés de la nature que dans les frères et sœurs d’humanité que le quotidien nous donnera de rencontrer.

Tantôt les cinq A s’entrecroisent, tantôt ils se juxtaposent ou s’enfilent tout simplement au gré des événements et des réflexions. Plus qu’une recette ou une loi, c’est un mode de vie. Expérimentons les cinq A de l’amour et nous deviendrons enfin ce que nous devons être!

Bon été en AAAAAMOUR!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *