Accueil » À la une » Luc Laferté succède à André Bourcier à la présidence de la CSFY

Luc Laferté succède à André Bourcier à la présidence de la CSFY

Luc Laferté succède à André Bourcier à la présidence de la CSFY

C’est au cours d’une réunion publique tenue le 26 février qu’André Bourcier a annoncé sa démission du poste de président de la Commission scolaire francophone du Yukon (CSFY). M. Bourcier a justifié sa décision en invoquant des raisons personnelles.

« J’ai eu la chance de travailler avec une très belle équipe et je suis extrêmement satisfait du travail accompli par la Commission scolaire sur les huit dernières années », a déclaré André Bourcier. « Je pense qu’elle possède une bien meilleure structure qu’il y a huit ans, et que si la communauté continue à travailler dans ce sens la, la pérennité de l’éducation francophone sera assurée. »

« Il laisse derrière lui un grand héritage »

André Bourcier a confié qu’il a avait différents projets personnels en tête, sans toutefois exclure de retourner un jour à l’éducation. « Évidemment, il ne faut jamais dire plus jamais, mais j’ai pour l’instant d’autres projets dont j’ai l’intention de m’occuper, et qui ne seront pas nécessairement en éducation francophone », a-t-il indiqué.

« Ce fut un honneur pour moi de travailler aux côtés de M. Bourcier. J’ai appris énormément en sa compagnie. C’est un leader et un politicien rigoureux, juste, intéressé et passionné. Il laisse derrière lui un grand héritage », a pour sa part déclaré la directrice générale de la CSFY, Lorraine Taillefer.

André Bourcier a été élu commissaire à la CSFY en 2004 et nommé président dès son premier mandat. Son engagement au sein de l’organisme a permis de faire avancer la cause de la CSFY dans l’obtention de la pleine gestion scolaire. Il fut un acteur de premier plan et un témoin de grande importance dans le recours judiciaire qui oppose encore aujourd’hui la CSFY au ministère de l’Éducation du Yukon.

Luc Laferté prend la relève

La direction générale ainsi que les commissaires de la CSFY ont accueillit la nouvelle de la démission de M. Bourcier avec regret, mais se félicitent de la nomination de Luc Laferté à la présidence de l’organisme, le 28 février.

« Luc Laferté est un commissaire réfléchi et à l’écoute. Il me fait plaisir de travailler avec quelqu’un qui a autant d’expérience dans les différents dossiers de la CSFY et qui a déjà occupé le poste de président », a fait savoir Lorraine Taillefer.

« Je suis bien heureux de revenir à la présidence et de continuer à travailler sur les dossiers de la CSFY » a déclaré pour sa part le nouveau président. « L’équipe de la CSFY et de l’école est très dynamique et j’ai pleinement confiance en eux. »

Luc Laferté est commissaire à la CSFY depuis 1996 et a occupé plusieurs postes, dont celui de président. Également coordonnateur des services en français à l’hôpital général de Whitehorse, M. Laferté explique croire en la qualité de l’éducation francophone par le moyen d’un partenariat avec la communauté, le ministère de l’Éducation et les organismes nationaux.

La Commission scolaire francophone du Yukon offre des services éducatifs en français pour tous les élèves francophones du Yukon. Elle gère la seule école francophone du Yukon, l’école Émilie-Tremblay, qui accueille 206 élèves.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *