Accueil » Actualités » Les p’tits yeux pointus : lire à tout vent!

Les p’tits yeux pointus : lire à tout vent!

Sandra St-Laurent, animatrice du club de lecture Les p’tits yeux pointus.

Les p’tits yeux pointus est un groupe de jeunes lecteurs et lectrices francophones qui se réunissent pour discuter de littérature française d’ici et d’ailleurs. Dans le cadre de la campagne Lire à tout vent, et grâce à une collaboration avec la Commission scolaire francophone du Yukon, les jeunes lecteurs et lectrices ont rencontré la poétesse Jeanne Painchaud. Le groupe a même eu la chance de créer une tempête d’idées sur le thème du Salon du livre pour explorer l’écriture du haïku.


Mon été haïku
Jeanne Painchaud (éd. Druide)
Illustrations : Choloula

Q- Combien de livres de haïkus as-tu écrits?

R- Attends voir… autour de sept, il me semble : Marcher à côté d’une joie : Instantanés, Soudain, Sous nos pas, Découper le silence. Il y en a qui sont pour adultes, puis un spécialement pour les enfants, Mon été haïku. Ah! il y a aussi ABCMTL, mais celui-là n’est pas un livre de haïkus : c’est un abécédaire de photos qui représentent des quartiers de Montréal. « MTL », c’est l’abréviation pour la ville de Montréal.

Q- Où trouves-tu ton inspiration?

R- J’ai commencé à écrire des haïkus un peu par hasard. J’en avais vu au secondaire dans un livre de poésie et j’avais trouvé ça le fun. Puis, plus tard, quand j’ai eu mon fils, je me suis mise à noter des petites observations que je faisais sur lui sur des bouts de papier ou dans un carnet. Puis je me suis rendu compte que ça faisait des petits poèmes courts.

Donc, comme tous les enfants, mon fils a son album photo qui retrace tous ses petits gestes et apprentissages, des photos comme tu dois en avoir toi aussi. Puis, Max, il a aussi son album haïku! Je marche à côté d’une joie sont tous ces petits instants, ces moments forts de sa naissance jusqu’à son entrée à la maternelle!

Q- Est-ce que ton fils écrit aussi des haïkus? Est-ce qu’il a suivi tes traces?

R- En fait, ce sont ses petits dessins qui se trouvent entre les pages de Marcher à côté d’une joie. Même s’il n’écrit pas de haïkus, c’est souvent lui qui va me lire en premier, c’est mon premier lecteur.

Q- De quoi parle Mon été haïku?

R- C’est l’histoire d’une écrivaine qui doit se concentrer pour écrire son livre sur les haïkus… mais de nouveaux voisins emménagent. Deux enfants curieux. Comme elle veut la paix, elle dit qu’elle écrit des haïkus en pensant qu’ils vont partir. Mais non! Ils veulent en apprendre plus et finissent par revenir tous les jours. Elle finit par leur montrer comment en écrire.

Le livre est l’histoire qu’elle leur raconte pour apprendre à écrire des haïkus. Il y a plein d’idées et de trucs! Le livre contient aussi des poèmes classiques des grands maîtres japonais, mais aussi de poètes et poétesses d’ici. On y trouve même une section de haïkus d’enfants qui sont issus des ateliers que j’anime en classe, au Québec. Le haïku, c’est vraiment chouette et à la portée de tout le monde. Tu devrais essayer!

Savais-tu que?

• Le haïku est une forme de poésie brève qui vient du Japon.

• Le haïku est basé sur les sens et s’écrit au présent.

• Il comporte souvent une surprise en finale, une juxtaposition d’images ou un revirement de situation.

• C’est un instantané poétique de quelque chose qui nous touche.

Tu as envie d’en apprendre plus et d’écrire toi aussi des haïkus?

Samedi 21 mai 2022, Haiku Canada offre gratuitement des ateliers en ligne sur Zoom de création de haïkus pour jeunes de cœur et d’esprit (tout âge accepté).

Pour s’inscrire : haikucanada.org

• 7 h à 8 h (Yukon) « Et si tu écrivais des petits poèmes haïkus? », animé par la poétesse Jeanne Painchaud (en français).

• 8 h à 9 h (Yukon) « Haiku for Kids and Teens », animé par Angela Leuck, poétesse anglophone du Québec (en anglais).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *