Accueil » À la une » Les partis de l’opposition contre le budget

Les partis de l’opposition contre le budget

Les partis de l’opposition contre le budget

Pierre Chauvin

Les députés de l’opposition ont tous annoncé qu’ils ne soutiendraient pas le budget présenté par le gouvernement.

Deux jours après la présentation du budget, le Parti libéral et le NDP avaient l’occasion de présenter leur propre réponse. Liz Hanson, chef du NDP et leader de l’opposition officielle, a tiré à boulets rouges sur le budget du gouvernement. « Que l’on parle des emplois au Yukon et de l’économie, du tissu social de nos communautés ou de l’environnement, nous pensons que ce budget ne reflète pas les besoins et les aspirations des Yukonnais », a-t-elle déclaré.

Durant la période de questions au gouvernement, elle s’est aussi attaquée au projet d’établissement de soins prolongés de 300 lits. « Si le gouvernement avait plus de contacts avec les Yukonnais, il comprendrait qu’un établissement de 300 lits n’est pas adapté pour le Yukon. Trois cents lits, plus le personnel, ça veut dire que cet établissement sera plus important que beaucoup de communautés yukonnaises. »

Le premier ministre a de nombreuses fois répété que c’était le plus gros budget de l’histoire du Yukon, ce que la chef de l’opposition n’a pas manqué de noter. Elle a notamment évoqué un rapport publié par le C.D. Howe Institute qui classe les gouvernements provinciaux et territoriaux en fonction de la précision de leur budget et des dépenses.

« Le rapport a coulé le gouvernement du Yukon pour sa mauvaise gestion des finances yukonnaises », a-t-elle déclaré. Elle note que le rapport indique que le Yukon est la pire juridiction au Canada en terme des objectifs du budget non atteints.

« Le gouvernement a rejeté les conclusions de ce rapport, comme il a rejeté les rapports du vérificateur général, utilisant l’excuse que gérer un budget territorial est plus difficile à cause de l’importance des revenus qui proviennent de programmes fédéraux ».

Sandy Silver, leader du Parti libéral du Yukon, a quant à lui accusé le gouvernement de faire de l’électoralisme. « Ils ont au moins pris une décision et ils ont un plan, et c’est un plan assez vieux et pas très original, celui de dépenser pour se faire réélire », a dit le député libéral. Il a aussi critiqué le gouvernement sur le dossier de la construction d’une nouvelle école F.H. Collins.

« On se souvient tous du premier ministre et d’un ancien ministre de l’Éducation avec leurs pelles en or, juste avant les dernières élections pour marquer le début de la construction de l’école. » Or, deux ans et demi plus tard, l’école n’a toujours pas été construite, le contrat a été donné à une compagnie albertaine et plus de six millions de dollars en planification ont été gaspillés, note le député.

« Les Yukonnais méritent une meilleure planification que ça », a conclu le député du Klondike.

« Ils travaillent trop dur pour que leur argent soit ainsi gaspillé, et ils méritent d’être mieux écoutés. »

Un vote des partis d’opposition contre le budget n’empêchera pas son adoption, le Parti du Yukon ayant la majorité absolue à l’Assemblée législative avec douze députés contre six pour le NDP et un pour le Parti libéral.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *