Accueil » À la une » Les cafés-rencontres sont de retour!

Les cafés-rencontres sont de retour!

Maryne Dumaine

Les cafés-rencontres sont l’une des activités phares de la communauté francophone au Yukon. Lieu d’échanges, de rencontres, de répit pour certain.e.s et de socialisation pour d’autres, ils ont été mis sur pause en raison de la pandémie. L’équipe Arts et Culture de l’Association franco-yukonnaise (AFY) mise sur un « retour à un nouveau normal » pour cet automne 2021.

L’équipe cherche souvent des bénévoles pour cuisiner lors des cafés-rencontres. Contactez l’Association franco-yukonnaise si cela vous intéresse. Photo : Archives AB.

 

Au sortir des restrictions pandémiques et aux portes de l’hiver, briser l’isolement est sans aucun doute un des défis grandissants des organismes à vocation communautaire. L’équipe Arts et Culture de l’Association franco-yukonnaise propose un remède sans effets secondaires négatifs et à consommer sans modération : rassembler la communauté, en personne, autour d’un bon repas.

S’ils ont commencé il y a 37 ans, les repas communautaires nommés « cafés-rencontres » sont restés absents de la programmation pendant plus d’un an et demi. Bien que certaines questions de logistique empêchent leur retour « comme avant », l’équipe culturelle tenait à les voir revenir dans la programmation. « Ça venait avec la programmation « normale », explique Virginie Hamel, directrice Arts et Culture à l’AFY. On a une grosse saison de concerts cet automne. Il va y avoir les cafés-rencontres, mais aussi ArtisaNord. Ça fait partie de notre retour à un semblant de « normal ». Les gens avaient vraiment hâte de se réunir, c’est presque palpable! »

Un format un peu adapté

« On a décidé de remettre cette activité dans la programmation, car les recommandations [du gouvernement du Yukon] le permettent dorénavant », ajoute Annie Maheux, nouvellement agente de projets Arts et Culture.

Mais ne nous méprenons pas, les choses vont quand même devoir changer un peu. « C’est un semblant de normalité, mais en mode « adapté », ajoute Virginie Hamel. L’idée est de ne pas vivre dans une grande bulle de verre, mais on n’est pas encore sur des activités qui seront ouvertes aux grandes foules! »

Annie Maheux, responsable de la coordination de l’événement, mentionne que la salle communautaire du Centre de la francophonie ne peut actuellement accueillir que 16 personnes à la fois pour des repas. « Ce sera un format intime », confie-t-elle. Ainsi, l’équipe a prévu deux services pour permettre au plus grand nombre de personnes de se joindre à ce retour à la normale. À noter qu’il faut désormais s’inscrire pour participer.

« Le succès du café-rencontre est basé sur la convivialité; c’est à l’inverse des restrictions de pandémie, indique l’agente de projets. Alors on va miser sur l’ambiance, avec des éclairages différents, une différente façon d’installer les tables pour être vraiment sur le mode « on est ensemble ». »

La programmation prévoit pour le moment trois cafés-rencontres d’ici le mois de décembre.

« On va voir ce que ça donne après l’automne, et on verra ensuite pour l’hiver ce qu’on fait », conclut Virginie Hamel.

Les cafés-rencontres auront lieu les 1er octobre, 5 novembre et 11 décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *