Accueil » À la une » Les artistes francophones, désormais plus faciles à trouver ou à découvrir en ligne

Les artistes francophones, désormais plus faciles à trouver ou à découvrir en ligne

Maryne Dumaine

Si les services à l’emploi et l’aide à l’entrepreneuriat existent déjà pour les francophones du Yukon, le soutien aux entreprises artistiques et culturelles était encore à développer. C’est de ce constat qu’est née l’idée de mettre en ligne un tout
nouveau répertoire.

C’est suite à une rencontre entre le service à l’emploi et celui des arts et de la culture de l’Association franco-yukonnaise (AFY) qu’est née cette idée, explique Virginie Hamel, directrice Art et Culture + Jeunesse à l’AFY. « Les artistes avaient besoin d’un peu plus d’outils pour leur développement professionnel et pour augmenter leur visibilité », affirme-t-elle.

Une plateforme en ligne

« La plateforme permettra aux artistes de proposer leurs services et d’obtenir plus de visibilité, même si elles ou ils n’ont pas nécessairement de site Web complet », souligne Mme Hamel. Elle explique que le fait d’avoir un site Web représente beaucoup de travail et d’investissement pour les entreprises, qu’elles soient artistiques ou non.

C’est pourquoi plusieurs artistes n’en ont tout simplement pas et ne sont donc pas découvrables en ligne.  « On demande un minimum d’information : biographie, type d’art proposé, coordonnées et quelques photos. Ça permet de quand même les trouver quelque part en ligne, sans que ce soit compliqué pour la mise à jour. »

Premier répertoire d’artistes francophones

La directrice Arts et Culture explique qu’il s’agissait d’un besoin dans la communauté. « Il existe d’autres répertoires, par exemple pour les artistes qui donnent des ateliers dans les écoles, mais c’est une ressource anglophone.

Il n’y a pas de répertoire dédié aux artistes de la francophonie au Yukon, qui sont en mesure d’offrir leurs services en français. »

L’utilité d’un tel répertoire touche notamment les écoles, en recherche d’ateliers spécifiques, mais « ça peut aussi être pour des festivals, des galeries d’arts, par exemple, qui cherchent des artistes pour ajouter un côté francophone à leur événement », ajoute Mme Hamel.

Une fenêtre sur la culture franco-yukonnaise

Virginie Hamel, qui représente régulièrement les arts et la culture franco-yukonnaise sur des tables nationales ou régionales, indique que ce répertoire a également une utilité secondaire.

« Pour les gens qui représentent le Yukon dans différents événements à l’extérieur du territoire, il y a désormais grâce à ce répertoire des références à fournir à nos collègues qui veulent découvrir les artistes du Yukon. »

Le répertoire sera mis en ligne au courant de l’été. Il intégrera aussi une page d’outils pour les artistes, qui présentera notamment la liste des financements accessibles ou les possibilités de développement professionnel pour les personnes qui œuvrent dans le milieu culturel et artistique. Le tout sera accessible via la page Web de l’AFY.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *