Accueil » À la une » L’émission Rencontres disponible partout, tout le temps

L’émission Rencontres disponible partout, tout le temps

Maryne Dumaine

Un petit pas pour l’émission, mais un grand pas pour la communauté : l’émission radiophonique franco-yukonnaise est désormais disponible sur les plateformes d’écoute en ligne, telle que Spotify.

 

« Désormais, on peut réécouter l’émission en rediffusion », explique fièrement Annie Maheux, agente de projets Arts et culture pour l’Association franco-yukonnaise (AFY).

« On peut l’écouter à toute heure de la journée! » Si cela ne semble pas être une révolution, dans les faits, ce petit détail tout simple donne des ailes à cette émission née en 1985.

L’émission Rencontres, née d’un partenariat entre CBC et l’AFY, c’est presque une heure de radio entièrement franco-yukonnaise, diffusée tous les samedis, sur les ondes anglophones de CBC North et celles, francophones, de Radio-Canada. « Notre désir est vraiment que l’émission reste en contact avec les gens », explique Mme Maheux, qui coordonne l’équipe d’animation composée de bénévoles.

Selon elle, les façons d’écouter la radio ont changé à travers les années, et pour toucher un auditoire plus grand, il fallait trouver une solution au plus grand défi de l’émission : la diffusion unique les samedis à 17 h 05, sur les ondes de Radio-Canada et de CBC North.

Pour ce faire, elle a été en négociation avec les bureaux de CBC pendant de longs mois afin d’obtenir une clause de non-responsabilité de la part du média d’État, nécessaire à la rediffusion. « Beaucoup de travail pour une petite phrase », explique-t-elle, avec humour.

Toucher un auditoire plus large

Grâce à cette clause de non-responsabilité, l’émission peut désormais prendre son envol vers de multiples plateformes. « Nous la téléchargeons désormais sur une plateforme “mère’’, qui permet ensuite sa diffusion par des fils RSS. »

Ainsi, l’émission franco-yukonnaise se retrouve désormais non seulement sur le site Web de l’AFY, mais aussi sur Apple Music, Spotify et Google Musique. « Au-delà de ces plateformes, ce qui est intéressant, c’est que notre émission va désormais pouvoir être diffusée partout dans le Nord, comme sur Radio Taïga aux Territoires du Nord-Ouest, ou même sur la radio communautaire du Nunavut! », se réjouit Annie Maheux, également animatrice bénévole. « Le monde de la diffusion est ouvert à nous! »

Marie-Hélène Comeau, animatrice de longue date, est également heureuse de constater que les progrès technologiques permettent à l’émission d’avoir une plus grande portée. « L’émission se construit chaque semaine à la sueur des bénévoles, affirme-t-elle. C’est bon de voir qu’elle peut avoir une diffusion plus grande et résonner auprès de la francophonie internationale! »

Christophe Ballet, animateur et technicien de l’émission, approuve lui aussi la nouvelle disponibilité d’écoute de l’émission : « C’est le fun pour les amis, la famille, en France, dans l’Est. » Il ajoute que le fait de pouvoir télécharger les émissions est un grand atout : « C’est un bon moyen de rattraper les émissions. Nous sommes allés faire un road trip en fin de semaine, et on a pu télécharger les émissions à l’avance. C’était vraiment agréable d’avoir ça à portée de main. »

Grâce à ce nouveau système de diffusion, l’équipe aura également une meilleure visibilité sur le nombre d’auditrices et d’auditeurs.

Annie Maheux conclut que, pour le moment, toutes les émissions enregistrées depuis le retour en ondes en février 2022 sont disponibles sur ces plateformes. L’équipe travaille en ce moment sur un projet qui permettrait de mettre en ligne les archives de l’émission. « Peut-être un projet pour les 40 ans de l’émission, en 2023! »

 

IJL – Réseau.Presse
L’Aurore boréale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *