Accueil » Actualités » Le musheur Normand Casavant est de retour au Yukon

Le musheur Normand Casavant est de retour au Yukon

Kelly Tabuteau

Depuis juillet 2021, le musheur Normand Casavant s’est installé à Mayo, où il prépare sa meute pour la reprise des compétitions.

Normand Casavant, ainsi que sa meute de désormais 24 chiens, sont installés à Mayo
ensemble, pendant qu’il travaille au lancement d’une école de traîneau à chiens. Photo : fournie.

 

Quatre fois finissant de la course Yukon Quest, Normand Casavant et sa meute de 35 chiens avaient quitté le Yukon en septembre 2015 en raison de la difficulté à trouver un endroit à acheter ou à louer pour s’installer avec ses chiens, mais aussi pour des raisons familiales qui le rappelaient au Québec.

Il confie n’avoir cependant jamais vraiment quitté le Yukon, sa tête étant toujours restée au territoire. Quand l’occasion de s’établir à Mayo s’est présentée, le musheur n’a donc pas hésité : il a chargé sa meute dans une remorque et a retraversé le pays en sens inverse.

Un an après ce nouveau déménagement, l’homme est ravi : « La maison est bien organisée, sur le bord de la rivière Stewart. Mon plus proche voisin est à 1,5 km et il y a des sentiers en masse pour entraîner les chiens. »

La reprise des compétitions

Si l’entraînement des chiens n’a pas cessé depuis son arrivée à Mayo, sa première année a été consacrée à la réinstallation du chenil. Normand Casavant se sent maintenant prêt à reprendre les courses de longue distance, mais à une seule condition : celle de trouver des commanditaires. « Je me suis fait la promesse de ne plus sortir d’argent de ma poche pour des courses de longues distances, car c’est un réel investissement », avoue-t-il.

En fonction du résultat de ses recherches, Normand Casavant et ses chiens pourraient donc être au départ de la prochaine Yukon Quest (Yukon), Iditarod (Alaska), Percy DeWolfe (Dawson) ou Silver Sled (Haines Junction).

Une école de traîneau à chiens

Outre les possibles compétitions à venir, Normand Casavant planche sur un projet personnel de fin de carrière qui lui tient à cœur, celui d’ouvrir une école de traîneau à chiens destinée à toutes personnes qui veulent apprendre sur le sujet de façon professionnelle et sécuritaire.

« La formation aborderait tout ce qui tourne autour des chiens : la nutrition, l’entraînement, la génétique, la longue distance, la psychologie canine et de meute, les soins aux chiens, les techniques de massage, etc. », explique-t-il.

Avec plus de 35 ans d’expérience dans le monde du traîneau à chiens, il a envie de transmettre son bagage d’expériences à la relève. Pour lui, ce projet est aussi une façon d’amener les jeunes à sortir davantage, puisqu’il considère que les chiens sont un beau moyen de les encourager à être dehors.

Si Normand Casavant n’a pas encore déterminé les détails logistiques de ce projet, il a confiance que le succès sera au rendez-vous. « Mon petit projet avance tranquillement, mais bien, comme une petite équipe de longue distance qui va loin », conclut-il.

Commentaires (1)

  1. Garand,bernard dit :

    Bonne chance avec votre projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *