Accueil » À la une » L’Assemblée générale des Essentielles

L’Assemblée générale des Essentielles

Ève Brosseau

Le 8 juin dernier se tenait l’assemblée générale annuelle (AGA) des Essentielles, au cours de laquelle trois membres ont été élues au conseil d’administration (CA) pour les postes de vice-présidente, de trésorière et de conseillère. L’organisation prévoit ateliers, activités et services d’aide pour les femmes francophones du Yukon et leur famille.

Photo : Maryne Dumaine.

 

Les organisatrices avaient prévu un atelier pour amorcer la rencontre : « Résilience au féminin », animé par Katrine Frese et Florian Boulais. « Quand on est dans une situation difficile, oui on a du pouvoir nous-mêmes, mais en groupe on est plus fortes », a rappelé Mme Frese. L’activité avait pour objectif de prendre un moment de répit, de réflexion et de projection, avec des exercices auxquels les personnes présentes ont participé.

La 28e AGA était donc l’occasion de présenter le rapport annuel 2021 et les états financiers. Parmi les projets entrepris par Les Essentielles, on compte l’animation de séances de yoga bimensuelles, un nouveau programme nommé Nourri-Source pour le soutien à l’allaitement, un service d’échange de vêtements de maternité et pour les enfants de 0 à 8 ans, et un accès gratuit à une machine à coudre, une laveuse et une sécheuse pour les familles et les membres qui en auraient besoin.

Le service de plats préparés congelés Les Cong’elles a notamment été bonifié l’année dernière. Depuis le début de 2022, plus de 300 plats ont ainsi été offerts à des familles, qui peuvent venir y chercher ce qu’elles veulent en toute confidentialité.

Résultats d’élections

Trois postes ont été pourvus lors de l’élection qui n’a pas eu recours au bulletin de vote. L’implication de Lorijane Émond-Quéméré a été soulignée et applaudie pendant l’assemblée, elle qui a occupé le poste de trésorière jusqu’à ce jour.

La vice-présidente sortante Julie Ménard a été réélue pour un deuxième mandat par acclamation. Après plus de 21 ans au Yukon, Les Essentielles est pour Mme Ménard un moyen de s’impliquer pour la communauté, elle qui a même déjà occupé le poste de directrice des Essentielles.

Marie-Hélène Gagné, élue trésorière, s’est également dite heureuse de pouvoir s’impliquer dans la communauté yukonnaise, après avoir occupé la présidence et la vice-présidence à l’école de danse Northern Lights. « L’intérêt francophone est majeur et l’intérêt féminin l’est encore plus », a-t-elle dit lors de son discours d’élection.

Le poste de conseillère a quant à lui été accordé à Mélodie Simard, elle aussi élue par acclamation. En poste depuis décembre 2020, elle sera à nouveau responsable de dossiers et de projets spécifiques. « Je suis vraiment fière de ce qu’on a accompli et j’ai le goût de continuer notre bon travail. »

La révision des statuts et règlements de l’organisme a été adoptée et prévoit désormais un second poste de conseillère, ouvert à la fin de l’assemblée. Le nom de la personne qui pourvoira ce poste devrait être annoncé prochainement.

Fondé en 1995, Les Essentielles est un organisme à but non lucratif dont la mission est d’être « la voix forte des femmes francophones du Yukon, les représenter et les appuyer dans le développement de leur potentiel et leur pleine participation à la société ».

 

IJL – Réseau.Presse
L’Aurore boréale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *