Accueil » À la une » La pièce Les Misérables interprétée par de jeunes talents

La pièce Les Misérables interprétée par de jeunes talents

Maryne Dumaine

La comédie musicale qui a fait le tour du monde sera présentée à Whitehorse, au Centre des arts du Yukon. La distribution est entièrement interprétée par des jeunes de 11 à 18 ans, et la production est présentée par l’organisme Yukon Theatre for Young People (YTYP).

Une trentaine de jeunes font partie de cette grande production qui sera présentée au Centre des arts du Yukon. Photo : Bruce Barrett.

 

Le Yukon Theatre for Young People présentera du 28 avril au 1er mai la comédie musicale Les Misérables, édition scolaire. « Une histoire d’amour, d’espoir et de rédemption se déroulant dans la France du XIXe siècle, Les Misérables est aussi pertinente aujourd’hui qu’elle l’était lors de sa première à Londres en 1985 », indique le site Web de l’organisme.

Une histoire à dimension contemporaine

« Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l’action », écrivait Victor Hugo dans sa saga en cinq tomes, Les Misérables.

Le roman est devenu depuis une comédie musicale. Présentée pour la première fois au Palais des sports de Paris en septembre 1980 dans une mise en scène de Robert Hossein, son adaptation anglophone par le producteur Cameron Mackintosh en a fait un succès mondial. C’est cette production, en anglais, qui sera présentée au Centre des arts.

Les figures de Jean Valjean, Marius, Cosette, Javert, Fantine et la famille Thénardier sont au cœur de l’histoire. « L’histoire commence avec Jean Valjean, en prison pour avoir volé un morceau de pain », raconte Mahek Mallet, 12 ans, qui incarne le personnage de la jeune Éponine Thénardier.

Mahek Mallet est originaire du Nouveau-Brunswick. Elle est arrivée au Yukon à l’âge de 5 ans. Elle a participé à quatre autres productions avec YTYP. Photo fournie.

 

« J’ai beaucoup appris sur l’époque qui a suivi la Révolution française », explique Olivia Pilon, 13 ans, qui chante et danse dans cette grande production. Pour Heather Mislang, 17 ans, l’apprentissage issu de cette expérience est le même. Elle ajoute cependant qu’elle a trouvé intéressant de se rendre compte de la perspective des personnes qui ont vécu cette époque.

En effet, dans son roman, Victor Hugo a décrit les situations sociales, politiques et économiques de la France de cette époque. Les événements historiques ont beaucoup influencé son œuvre et Les Misérables ne fait pas exception en présentant une réflexion sur la pauvreté, la misère et les luttes pour obtenir les droits fondamentaux.

Une production jeunesse

Parmi la trentaine de jeunes impliqués, beaucoup ne se connaissaient pas avant les répétitions. « J’ai pu rencontrer des jeunes de plusieurs écoles qui ont la même passion que moi », se réjouit Olivia. Mahek connaissait déjà quant à elle quelques personnes puisqu’elle avait participé à d’autres productions de YTYP dans le passé.

Olivia Pilon, 13 ans, se dirige vers une carrière en arts scéniques. Elle commencera l’an prochain un programme à Ottawa en arts de la scène. Photo : fournie.

 

Depuis le mois de janvier, les jeunes se sont retrouvés chaque dimanche avec l’équipe de production pour les répétitions.

Si ce n’est pas une première pour le YTYP, c’est sans aucun doute la plus grande production à ce jour pour les jeunes qui y participent. C’est notamment ce qui a attiré la jeune Mahek : « C’est une grande production et on va jouer au Centre des arts. »

Après cette période où se produire devant un public a été mis longtemps sur pause, l’événement suscite une excitation palpable : « J’ai très hâte de faire ce spectacle devant des gens », se réjouit Heather, qui avait été sélectionnée pour la comédie Oliver, annulée lors de la pandémie.

Se préparer à une carrière scénique

Pour Heather et Olivia, participer à cette grande production permet également de gagner de l’expérience. Passionnées par le théâtre et le chant, toutes deux se dirigent vers des études en arts de la scène. « Je viens d’être acceptée dans une école à Ottawa pour les arts de la scène, pour le reste de ma scolarité! », annonce fièrement Olivia, présentement en huitième année à l’École F.-H.-Collins.

Heather, en douzième année à l’École secondaire Vanier, indique quant à elle qu’elle poursuivra ses études postsecondaires à la Canadian School of Performing Arts, à Victoria, à compter de la rentrée prochaine.

Heather Misland, 17 ans, est la plus âgée des actrices. Elle incarne Éponine, la fille Thénardier, à l’âge adulte. Photo : fournie.

 

Pour les trois jeunes filles qui se sont exprimées en français pour l’entrevue, l’expérience semble avoir été très enrichissante en termes d’apprentissages, mais aussi dans le développement de leurs compétences dans leur passion commune : la comédie musicale.

Les billets sont en vente sur le site yukontickets.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *