Accueil » Actualités » La Petite Maison : les saveurs de la France au centre-ville de Whitehorse

La Petite Maison : les saveurs de la France au centre-ville de Whitehorse

L’objectif « Économie locale et diversifiée » du Plan de développement durable (PDD) de la Ville de Whitehorse vise à encourager le développement d’une économie résiliente au changement global en appuyant la création d’entreprises locales et diversifiées. Avec l’ouverture de la nouvelle crêperie La Petite Maison, Émilie Morin et Edwine Veniat viennent justement d’enrichir d’une touche toute française le paysage gourmand du Yukon.

Edwine Veniat (à gauche) est originaire de la Côte d’Azur en France et a emménagé au Yukon en janvier 2019. Elle a travaillé dans l’hôtellerie de luxe et dans l’immobilier avec Émilie, et a ensuite fait carrière dans l’enseignement, les arts et le journalisme. En 2015, elle a cofondé une maison d’édition LGBT francophone, Reines de cœur, qui est aujourd’hui leader mondial dans son domaine. Émilie Morin (à droite) vient d’arriver au Yukon en juillet 2021. Elle est originaire de Bourgogne où sa famille cultive la terre et fait du vin. C’est dans sa nature d’aimer les produits de qualité et de faire plaisir à autrui à travers le goût et les bons produits du terroir. Photo : fournie.

 

Le PDD a été pensé et conçu en collaboration avec les citoyens de la ville pour soutenir un environnement sain et une qualité de vie pour toutes et tous sur le long terme. L’Aurore boréale et l’Association franco-yukonnaise s’associent pour présenter, dans une série de dix articles, des entreprises qui contribuent à l’économie durable de notre communauté. Cette semaine, coup d’œil sur la nouvelle crêperie de Whitehorse.

Bien comme à la maison

Des crêpes savoureuses dans un espace chaleureux : voilà ce que propose La Petite Maison, nouvellement installée dans les locaux de Yukonstruct depuis le début du mois d’août. « Les crêpes renvoient à nos souvenirs d’enfance et nous voulions recréer une ambiance familiale et chaleureuse dans notre établissement », raconte Edwine Veniat.

C’est d’ailleurs ce désir qui a inspiré le nom du restaurant : « Nous voulons que les client.e.s se sentent bien […], précise la copropriétaire. On veut se sentir à la maison et on veut que nos invités se sentent aussi à la maison chez nous! »

Edwine Veniat et Émilie Morin n’en sont pas à leur premier projet entrepreneurial, mais c’est leur premier restaurant : « C’est un projet sur lequel nous travaillons depuis longtemps, expliquent-elles. Il a été repoussé avec la pandémie, mais le timing nous a semblé parfait : tout commençait à rouvrir au Yukon. »

Des ingrédients locaux

Cela fait à peine un mois que la crêperie est ouverte, mais déjà plusieurs partenariats sont en place avec des producteurs de la région, selon les deux entrepreneures : « Travailler avec les talents locaux nous tient énormément à cœur. […] Notre café est fait localement par Mike à Firebean Coffee Roasters, nos œufs viennent de la ferme locale Little Red Hen et nos délicieuses confitures sont faites par Jim et George de Yukon Sweet. D’autres collaborations sont en cours concernant les boissons, les légumes et viandes locaux, ainsi que le poisson. »

Le menu est d’autant plus conçu pour satisfaire tous les appétits, avec des options végétariennes, sans gluten et sans produits laitiers. Certains plats créatifs font aussi rêver, comme le « burger-gaufre », offert en version carnivore ou végétarienne.

Plus à venir

Maintenant que la cuisine est en action, Émilie Morin et Edwine Veniat comptent bien poursuivre le développement de leur projet. Leur objectif est notamment d’enrichir leur menu de nouvelles recettes de gaufres sucrées et de pâtisseries (apparemment que le gâteau aux carottes est à tomber par terre).

Elles aimeraient également organiser des événements communautaires, pour rassembler la communauté et créer un lien social. Vous pouvez suivre leur page Facebook pour plus de détails à ce sujet.

Elles rappellent qu’elles sont toutes deux reconnaissantes du soutien qu’elles ont reçu depuis le début de leur aventure, de la part de toute l’équipe de Yukonstruct, mais également de la communauté : « Whitehorse est une ville exceptionnelle pour les entrepreneur.e.s. La communauté est incroyable, le soutien est superbe, tout est fait pour aider les personnes à se lancer en entreprise avec succès et à suivre leurs rêves. On dirait qu’ici, tout est possible! »

Ce publireportage est le fruit d’un partenariat entre l’Aurore boréale et l’Association franco-yukonnaise. Il a été rendu possible grâce aux contributions financières de la Ville de Whitehorse et du gouvernement du Canada.

Commentaires (1)

  1. Lopez dit :

    Bonjour désolé du retard je vous ai trouvé par hasard déjà vous souhaites beaucoup de project 2021 vous le méritez et bravo à edwine pour son édition. Écrit écrivain je te félicite et fière de toi je vous souhaite tout le bonheur pour vous Isabelle Lopez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *