Accueil » Actualités » Goûter l’Asie au Yukon Asian Market

Goûter l’Asie au Yukon Asian Market

Roselyne Gagné-Turcotte

Le Yukon Asian Market a ouvert ses portes à Whitehorse il y a maintenant plus d’un an, en novembre 2020. L’un des objectifs était alors de permettre aux Yukonnais et Yukonnaises de savourer la culture culinaire asiatique sans devoir franchir les frontières géographiques du pays. Aujourd’hui, la petite épicerie offre une variété de produits en provenance de plusieurs pays d’Asie, incluant les Philippines, la Corée, le Japon, Taïwan et Singapour.

Les propriétaires de l’épicerie sont impliqués dans plusieurs causes sociales, incluant Grands Frères et Grandes Sœurs Yukon, Autisme Yukon et les Olympiques spéciaux du Yukon. Ernest (à droite), le fils du couple, est un athlète des Jeux olympiques spéciaux accompli et reconnu au Canada. En 2019, Shirley Chua-Tan a publié son manuscrit From the parking lot to the podium, à travers lequel elle décrit comment le soutien de la communauté a permis à son fils autiste d’atteindre un niveau sportif de calibre international. Photo : Roselyne Gagné-Turcotte.

 

Originaires de Singapour, les propriétaires de l’épicerie, Shirley Chua-Tan et son mari, Eng Khoon Chua, ont immigré à Vancouver il y a de cela plusieurs années, avant de s’établir au Yukon. Malgré le temps et la distance, le couple se dit toujours aussi proches de leur culture d’origine, en particulier en ce qui a trait à la nourriture.

« L’alimentation nous rassemble, insiste la co-propriétaire du petit marché. Elle fait partie de notre quotidien, mais aussi de nos célébrations. C’est un aspect important d’une communauté et ça nous permet de ne pas oublier d’où l’on vient. »

Des clients en quête de diversité

En ouvrant leur épicerie asiatique à Whitehorse, le couple cherchait notamment à augmenter l’offre en produits alimentaires asiatiques. « Depuis le début, nous souhaitons impliquer la communauté dans notre initiative, explique Mme Chua-Tan. On a donc d’abord créé une page Facebook pour demander aux intéressé.e.s le type d’aliments dont ils s’ennuyaient et, plus généralement, ce que ces personnes aimeraient trouver chez nous. Nous avons ensuite utilisé ces réponses pour faire notre première commande chez notre fournisseur. C’est toujours la stratégie que nous utilisons aujourd’hui. »

Malgré la petite taille de la boutique, la clientèle apprécie la diversité des produits offerts. Guillaume Riocreux et sa conjointe, Naomi Collins, ont vécu pendant plusieurs années près du quartier chinois de Paris et se disent heureux de retrouver un endroit au Yukon pour s’approvisionner en aliments asiatiques.

« Avant, on pouvait trouver certains produits asiatiques dans les rayons du Superstore, mais l’approvisionnement était sporadique et c’était difficile de trouver quelque chose de précis », explique Naomi Collins.

« Le manque de produits spécialisés réduisait significativement les recettes que nous pouvions essayer à la maison, ajoute cette dernière. C’est dommage, parce que la cuisine asiatique s’ouvre sur une nouvelle gamme de saveurs, d’ingrédients et de techniques. C’est une cuisine qui offre tellement de diversité. »

Pour son conjoint, l’épicerie vient surtout combler un vide d’aventures gustatives : « Très honnêtement, ça me manquait de me faire avoir par l’emballage des aliments asiatiques et de m’aventurer vers des saveurs complètement inusitées. Ça fait partie de l’expérience, et c’est cet aspect que l’on adore », indique-t-il avec humour.

Une entreprise impliquée socialement

Shirley et son mari sont aussi impliqués dans plusieurs causes sociales, incluant Grands Frères et Grandes Sœurs du Yukon, Autisme Yukon et les Olympiques spéciaux du Yukon. Fréquemment, des profits de l’épicerie sont versés aux différents organismes qu’ils soutiennent.

« Nous avons un fils autiste de 31 ans qui a des besoins importants. Sa condition nous a apporté tant d’épreuves au cours des dernières années, mais le Yukon lui a offert de belles opportunités pour s’épanouir », explique Mme Chua-Tan. Ernest, le fils des propriétaires, est un athlète des Jeux olympiques spéciaux accompli et reconnu au Canada, récipiendaire de plusieurs médailles.

« Le Yukon lui a appris à skier et à nager, deux disciplines dans lesquelles il excelle. L’une des missions de notre entreprise est de redonner à ces organismes qui ont été si généreux envers nous », continue la propriétaire.

Célébrer la créativité en cuisine

Après près d’un an de service, ce ne sont pas les projets qui manquent pour le couple propriétaire. « Plusieurs client.e.s me demandent conseil pour des recettes ou des techniques culinaires en lien avec les produits que nous proposons ici. Les ingrédients sont parfois très différents de ce à quoi nous sommes habitué.e.s, ça peut être difficile de s’y retrouver, surtout quand l’écriture est dans une langue étrangère », note Mme Chua-Tan.

En réponse à cette demande, l’épicerie souhaite offrir des ateliers culinaires thématiques en boutique et explore la possibilité de réaliser une émission de cuisine. « Nous avons une clientèle talentueuse qui achète nos ingrédients et met de l’avant ses créations sur les médias sociaux. Nous aimerions fournir à ces esprits créatifs une plateforme pour partager leurs recettes, proposer des conseils et éduquer sur la culture culinaire asiatique », ajoute avec enthousiasme Shirley Chua-Tan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *