Accueil » À la une » Des jeunes qui apprennent à gérer des projets

Des jeunes qui apprennent à gérer des projets

Des jeunes qui apprennent à gérer des projets

Thibaut Rondel

Du 28 février au 3 mars dernier se tenait à Yellowknife le premier Forum jeunesse de la francophonie nordique.

L’événement réunissait une vingtaine de jeunes originaires des trois territoires (Whitehorse, Iqaluit, Inuvik, Hay River et Yellowknife), dont Gabriel Nadon et Émilien Boudreau, tous deux élèves de 8e année à l’Académie Parhélie.

L’objectif de la rencontre visait essentiellement à sensibiliser la jeunesse francophone à l’usage de la langue française dans le Nord. Les jeunes ont ainsi été outillés en matière de leadership et de communication, afin de les préparer à s’impliquer efficacement dans leurs communautés.

À la conquête des publics

« Nous avons suivi des activités de leadership afin d’apprendre à organiser des activités et à mieux communiquer avec les autres », explique Émilien, 13 ans. Son camarade confirme. « Quelquefois, des publics ne vont pas être intéressés, alors il faut rester positif et leur communiquer notre énergie pour les réveiller s’ils semblent fatigués, et aussi laisser les gens parler », assure Gabriel, 13 ans.

Les participants ont ainsi été conviés à une formation portant sur l’animation de groupe et le débat oratoire, ainsi qu’à une table ronde où ils devaient trouver des idées pour l’organisation d’une fête de fin d’année. Les jeunes ont également pris part à un atelier sur la construction identitaire, censé les sensibiliser à l’importance de la langue française dans le Nord.

« C’était des ateliers d’une ou deux heures, c’était long, mais c’était le fun », résume Gabriel. « C’était la première fois que je faisais des activités de ce type, et j’apprenais pas mal de trucs! »

Un mandat au conseil étudiant

Les deux Yukonnais ne veulent pas en rester là et souhaitent faire profiter au plus vite le conseil étudiant de l’école Émilie-Tremblay de leurs nouvelles compétences.

« J’ai souhaité participer à ce forum parce que j’aimerais me lancer dans le conseil étudiant de l’Académie Parhélie l’année prochaine », indique Émilien. « Cela m’a permis de me préparer et de savoir quoi faire pour organiser des activités. Je pourrais même aider le conseil cette année à en organiser et à les gérer. »

Même son de cloche chez son camarade, également intéressé par un mandat au sein du nouveau conseil étudiant de l’Académie Parhélie. « Je pensais participer au conseil étudiant l’année prochaine, parce qu’il y a déjà des personnes assez débrouillardes cette année », explique Gabriel. « Je voulais aussi sortir de ma zone de confort et faire quelque chose de nouveau, car je n’étais jamais allé à Yellowknife, ni dans les autres territoires. »

Création d’un conseil interterritorial

Le but ultime de la rencontre était de former un comité jeunesse interterritorial, composé de dix jeunes originaires de tous les territoires, et dont la mission serait d’organiser les prochaines éditions du forum jeunesse de la francophonie nordique.

« Nous étions les seuls représentants du Yukon, donc nous faisons partie du comité interterritorial », explique Gabriel. « Nous attendons maintenant les consignes du coordonnateur de l’événement pour peut-être organiser dans l’avenir quelque chose en collaboration. »

Selon le jeune homme, ce forum a permis de renforcer la langue française dans le Nord. « Je n’aimerais pas que la seule place où l’on parle le français au Canada soit le Québec, mais plus on va vers l’ouest, plus le milieu est anglophone », affirme-t-il. « C’est pour cela qu’il est important de parler le français au Yukon. Même si nous ne sommes pas beaucoup, il y a quand même une communauté importante ici. »

La première édition du Forum jeunesse de la francophonie nordique a été réalisée dans le cadre du projet Leadership Animation Mobilisation Action (LAMA).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *