Accueil » Chroniques » Communautaire » Coup de cœur à l’aréna

Coup de cœur à l’aréna

Note : Les personnages principaux de cette histoire sont non-genrés. Le pronom iel (il-elle) et iels (ils-elles) sont utilisés, ainsi que les pronoms lo (le-la).

 

PARTIE 1

Histoire composée par Aria, Ethny et Ryder de 8-9e année à l’École communautaire St-Elias de Haines Junction et leur monitrice de français, Annie Maheux.

Son sac de sport sur l’épaule, Sam pousse la porte des vestiaires en traînant son bâton de hockey sur l’autre. Son équipe de Haines Junction a perdu sa deuxième partie depuis le début du tournoi mixte, cette fin de semaine. La chance n’est pas de leur côté!

« Ou le talent… », pense Sam, maussade.

Sam longe l’extérieur de la patinoire de l’aréna Takhini à Whitehorse, où se déroule en ce moment une autre partie entre deux équipes assez féroces. L’un des joueurs attaquants amorce une offensive et joue avec la rondelle comme si elle était magiquement collée à la palette de son bâton. Sam est fasciné(e). Quelle habileté! Sur le jersey du joueur est écrit en lettres rouges « ALEX ».

Le téléphone dans la poche arrière de son jean vibre, c’est son père, l’entraîneur de leur équipe, qui l’appelle. Ouf! Ça va brasser, tout à l’heure pendant la pratique! Il n’était pas content du tout de leur performance ce matin!

Plus tard ce soir, l’équipe de Sam et leurs parents se rassemblent au restaurant-pizzeria où toutes les équipes du tournoi vont manger un énorme souper au mi-tournoi. Et puis, on a toujours faim quand on est adolescent(e)! Sam s’est commandé un deuxième soda et revient vers sa table avec la canette. Cependant, comme le restaurant est sombre, une patte de chaise mal placée lui fait perdre l’équilibre. Au ralenti, sa canette quitte sa main et va s’écraser sur la tête d’un des joueurs de la table de l’équipe de Carcross.

Silence.

Tous les yeux sont braqués sur la personne, trempée de la tête aux pieds, qui se retourne lentement. Certains joueurs de Haines Junction retiennent leur fou rire, alors que ceux de Carcross contiennent difficilement leur fureur. À leur grande surprise, la victime mouillée se met à rire, de plus en plus fort. Sam se précipite pour s’excuser.

« Pas de problème, voyons! J’étais justement dû(e) pour une douche! », répond la personne, un large sourire fendu jusqu’aux oreilles. « Je m’appelle Alex. »

« Oh! C’est l’attaquant(e)-étoile de ce matin! », pense Sam, puis répond : « Je m’appelle Sam. »

Malgré ses cheveux et son chandail mouillés, Alex est vraiment attirant(e), vu(e) de proche comme ça, un sourire à fossettes et une étincelle rieuse dans le regard. Sam ressent comme des papillons dans son ventre. Le sentiment semble partagé, puisque leurs yeux, aimantés, n’arrivent pas à regarder ailleurs. Sam se fait attraper par le bras par son père, furieux de sa maladresse et de l’embarras qu’iel a causé. Son père l’entraîne vers leur table et Sam perd de vue Alex pour le reste de la soirée.

Le lendemain après-midi, les joueurs de Haines Junction doivent faire face aux redoutables athlètes de Carcross. Sam est assez agité(e), parce que la partie semble perdue d’avance, mais aussi parce que ça signifie revoir Alex. Son cœur bat la chamade en sautant sur la glace pour se placer en position pour la mise au jeu. Alex est au centre de la patinoire, le visage penché caché dans l’ombre de son casque. L’arbitre laisse tomber la rondelle et la partie commence. Sam bloque les attaques de plus en plus fréquentes. Alex feinte et évite toutes ses stratégies. C’est frustrant!

Tut! Tut! Pour la troisième fois en moins de 15 minutes, l’arbitre siffle, car Carcross vient de compter un autre but! Dani et Morgan, les joueurs en défense pour Haines Junction sont assez énervé(e)s. Les deux canailles veulent jouer un mauvais tour aux attaquants de Carcross.

Lorsque le jeu recommence, Alex est soudainement pris(e) en sandwich par les deux défenses, puis projeté(e) d’un coup d’épaule contre la bande. Se relevant d’un coup et laissant tomber ses gants, Alex patine lentement vers Morgan. Sam s’interpose entre eux et reçoit immédiatement un coup de poing de Morgan sur la tempe, qui ne lui était pas destiné. Lorsque Sam reprend ses esprits, quelqu’un est penché sur iel.

« Eh bien! Soit c’est la malchance, ou alors, de la maladresse, mais tu te retrouves souvent au mauvais endroit ces jours-ci! », chuchote Alex à son oreille.

Sam rougit d’un coup et tente de se relever, mais une main le repousse au sol. C’est son père qui, agenouillé à ses côtés, lui ordonne de ne pas bouger, car Sam a peut-être une commotion cérébrale ou pire, le cou tordu, de la manière dont sa tête a heurté le sol.

Le reste de la partie se déroule dans un brouillard, puisque Sam est allongé(e) dans les gradins avec les ambulanciers. Haines Junction perd finalement 3 à 5 contre Carcross, la chute de Sam leur ayant tout de même donné un coup de fouet pour marquer les trois plus beaux buts de leur tournoi. Lorsque Sam embarque avec précaution dans la voiture de ses parents ce soir-là, pour retourner à la maison, son téléphone vibre dans ses poches. Un message apparaît :

« J’ai déjà hâte au tournoi de l’année prochaine 😉 – Alex »

Sam soupire et serre son téléphone contre sa poitrine en regardant par la fenêtre de la voiture le paysage qui défile et qui l’éloigne d’Alex.


PARTIE 2

Coup de cœur à l’aréna (partie 2)

Histoire composée avec l’aide de Daniel, Seth, Anthony et Dawson de 8-9e année de l’École Ghùch-Tlâ de Carcross, leur professeur Tim Taylor et leur monitrice de français, Annie Maheux.

Un an plus tard, les préparatifs pour le tournoi annuel de hockey mixte à l’aréna Takhini vont bon train. Alex s’est beaucoup entraîné(e) à Carcross durant l’année et est maintenant capitaine de son équipe. Cependant, aucun message texte provenant de Haines Junction ne lui ai parvenu durant les douze longs derniers mois. La seule chose qu’Alex sait, c’est que la mère de Sam a remplacé le père de Sam comme entraîneuse de l’équipe de Haines Junction. Elle ne punira peut-être pas autant Sam que son mari colérique le faisait l’année dernière.

La première partie prévue est justement contre l’équipe de Haines Junction! Carcross a une réputation à défendre, car leur équipe mixte a gagné le tournoi les trois dernières années. Aucune faiblesse ne sera tolérée sur la glace et Alex le sait bien, de sa position de capitaine. En sautant de la bande sur la patinoire, Alex aperçoit les cheveux blonds qui dépassent du casque du (de la) joueur(se) sur la ligne de défense adverse. Sam. Son cœur bat la chamade. Une seconde plus tard, la rondelle touche la glace et la partie commence.

Les joueurs de Haines Junction sont plus rapides que l’année dernière, et leurs feintes, plus nombreuses. Malgré une bonne attaque de Carcross, la première offensive qui leur échappe se termine par la sirène d’un but compté. Puis un autre. Et un autre. Au quatrième but, Alex va retrouver son gardien de but, Gabe, qui lui explique que son verre de contact gauche est tombé de son œil en sautant sur la glace au début de la partie. Avec un seul œil valide, Gabe n’a aucune idée précise de la distance des choses et son flanc gauche est vulnérable. La partie se termine sur le résultat désastreux 5-1 pour Haines Junction. Alex est atterré(e).

À la sortie des vestiaires, une main l’attrape par le bras et l’entraîne vers la sortie de secours. C’est Sam, tout sourire, qui lui fait le signe de rester silencieux(se) et de lo suivre dehors, loin des regards. Leurs mains restent scellées l’une à l’autre alors que les deux amoureux(ses) courent en silence loin de l’aréna, dans le soleil matinal. Puis, iels marchent lentement, côte à côte, vers le centre-ville, ne sachant où débuter la conversation brûlante retenue depuis un an.

« Je m’excuse, je… », commence Sam.

« C’est ma faute, je… », dit Alex au même moment.

Iels éclatent de rire. La tension retombe. Sur le chemin vers le café T.H., le monde disparaît pour iels, alors que les souvenirs, les pensées, les espoirs gardés secrets durant les derniers mois sont échangés. Assis à une table près de la fenêtre, devant un café, leurs doigts s’emmêlent et leurs visages se rapprochent. Iels s’embrassent enfin.

Une heure passe, puis iels retournent lentement vers l’aréna. Cependant, dans le stationnement, c’est la panique. Leurs parents les attendent tous les quatre près de leur voiture respective, cellulaire à la main, les bras croisés. Ils sont FURIEUX.

« Mais à quoi as-tu pensé!! Partir sans me prévenir comme ça pour deux heures! Nous t’avons cherché(e) partout! Tu vas rester en punition à la chambre d’hôtel tout l’après-midi! Et que je ne vous revois pas traîner ensemble de la fin de semaine! Et donne-moi ton cellulaire! », s’écrit, d’un souffle, le père de Sam.

De l’autre côté du stationnement, les parents d’Alex lui passent également un savon. Alex est démis(e) de ses fonctions de capitaine pour le tournoi et doit aussi rester cloîtré(e) à l’hôtel. Lorsque leurs parents ont le dos tourné, les deux amoureux(ses) s’appellent en catimini depuis le téléphone de la chambre d’hôtel.

La fin du tournoi n’est pas heureuse pour aucune des deux équipes puisque c’est l’équipe de Teslin qui remporte la coupe. Alex et Sam ne peuvent pas se revoir, car ils sont encore puni(e)s. C’est le cœur morose qu’iels quittent Whitehorse le dimanche soir, chacun de leur côté, dans la voiture familiale.

FIN

Épilogue

Plusieurs années passent, Alex et Sam deviennent à leur tour entraîneur(se) de hockey dans leur ville. Iels ne se sont pas revu(e)s du tout, mais ne se sont pourtant jamais oublié(e)s. Durant un des tournois de l’aréna Takhini, iels se retrouvent enfin. Durant l’été qui suit, ils se marient à Carcross. Enfin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *