Accueil » Actualités » Colloque en petite enfance : l’unicité de chaque enfant mise en lumière

Colloque en petite enfance : l’unicité de chaque enfant mise en lumière

Laurie Trottier

Chaque enfant est unique et se développe différemment. Voici ce qui sera mis en valeur lors de la troisième édition du colloque en petite enfance organisé par des organismes francophones yukonnais, majoritairement tenu en vidéoconférence.

Cette année, la majorité des activités du colloque est destiné aux professionel.le.s de la petite enfance. Photo : Marie Mounier.

 

Pandémie oblige, ce sera majoritairement par Zoom que se tiendra le 3e colloque offert grâce à un partenariat entre la Commission scolaire francophone du Yukon (CSFY) et la Garderie du petit cheval blanc, du 10 au 14 novembre prochain.

Les éducatrices et éducateurs francophones du Yukon auront toutefois la chance de se rassembler en personne au CSSC Mercier et à Yukonstruct afin de visionner les ateliers et d’en discuter par la suite. Les autres participants et participantes sont invité.e.s à les rejoindre en ligne.

Un mal pour un bien, selon les organisatrices Geneviève Tremblay, coordonnatrice en petite enfance et conseillère pédagogique de la CSFY, et Jocelyne Isabelle, directrice de la garderie, puisque cela permet d’avoir une programmation bonifiée. Ainsi, 14 ateliers seront offerts cette année afin d’explorer l’unicité de l’enfant à travers ses différentes sphères de développement : langagière, cognitive, affective et motrice.

Individualiser les enseignements de l’enfant

« On voulait un fil conducteur et on trouvait que s’adapter à l’enfant plutôt que l’enfant s’adapte à nous, c’est quelque chose sur laquelle on voulait insister, précise Geneviève Tremblay. Avec la pandémie, les enfants se sont développés différemment, il y a des petits écarts qui se créent et il y a beaucoup plus d’adaptation à faire. Il faut prendre l’enfant là où il est pour le faire grandir. »

La francisation et l’identité culturelle, la psychomotricité, la littérature jeunesse et la gestion du stress sont quelques-uns des sujets qui seront abordés par les conférenciers et conférencières, majoritairement du Québec.

Les deux organisatrices soulignent l’importance pour les professionnel.le.s de la petite enfance d’avoir accès à des formations en français. De plus, chacun des conférenciers et conférencières ont été rencontré.e.s par les organisatrices et ont été aiguillé.e.s sur les particularités du métier en milieu minoritaire.

Temps de rencontre bien mérité

Depuis trois ans, cet événement représente aussi une occasion de se rencontrer : « Ça permet un temps d’arrêt. On est dans une bulle avec les élèves et les enfants et ça fait qu’on a très peu d’échanges avec les autres intervenants. Dans le feu de l’action, ça n’arrive jamais », soutient Geneviève Tremblay.

« C’est une occasion de pouvoir échanger, partager ce qu’on vit avec nos collègues et vivre quelque chose de beau et de gratifiant en équipe », ajoute Jocelyne Isabelle.

La majorité des ateliers s’adressent aux professionnel.le.s de la petite enfance, mais le grand public peut assister en ligne à la conférence Différents types d’enfants, différentes façons d’intervenir lors de la soirée du jeudi 11 novembre. Celle-ci sera animée par Janie-Claude St-Yves et Nancy Morin.

« Quel beau cadeau pour tous les intervenants en petite enfance, mais aussi pour la communauté franco-yukonnaise qui saura profiter des compétences de notre personnel francophone qualifié », a souligné Jocelyne Isabelle dans la programmation de l’événement.

Il est possible de s’inscrire au colloque jusqu’au 3 novembre en écrivant à l’adresse courriel julie.dessureault@yukon.ca.

IJL – Réseau.Presse  L’Aurore boréale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *