Accueil » Actualités » Agnes Seitz : le Yukon a perdu une militante d’exception du bien manger et du bon vivre

Agnes Seitz : le Yukon a perdu une militante d’exception du bien manger et du bon vivre

Sophie André

Activiste et directrice du Centre communautaire de mont Lorne, Agnes Seitz nous a quitté.e.s en cette fin d’été.

Agnes Seitz, directrice du Centre communautaire associatif de Mont Lorne, nous a quitté.e.s en cette fin d’août 2021. Photo : Association Communautaire de Mont Lorne / Page Facebook.

 

Mont Lorne est un petit hameau de près de 500 habitants au sud de Whitehorse. Il n’y a ni station d’essence, ni magasin alimentaire, mais un centre communautaire associatif, point d’ancrage des habitant.e.s. Ce centre était jusqu’au 25 août géré par Agnes Seitz, disparue soudainement, laissant derrière elle une population remplie de tristesse et de gratitude envers le travail accompli par cette femme passionnée.

D’origine allemande et restauratrice de formation, Agnes a découvert le Yukon il y a près de 20 ans. Après quelques années à Whitehorse, elle a déménagé en 2006 dans la localité du mont Lorne pour vivre avec sa compagne une vie plus simple et en autonomie, explique Sheila Alexandrovich, agricultrice et membre du conseil d’administration du centre communautaire depuis plus de 30 ans.

« Le centre communautaire avait besoin d’une directrice à l’époque. Agnes était parfaite pour ce rôle. Elle aimait les gens », se rappelle Etienne Tardif, président du conseil. En 2008, Agnes a pris la gestion du centre proposant divers programmes pour la communauté et ne l’a jamais quittée.

Permaculture, sécurité alimentaire et sens de l’entraide

Animée par le principe de l’autoconsommation – une agriculture en grande partie partagée entre les paysan.ne.s et la population locale – Agnes a vécu selon ses convictions.

Mettant à disposition sa forêt vivrière et ses innombrables connaissances, la directrice organisait des ateliers pour apprendre aux gens à faire pousser leurs fruits, leurs légumes et à cueillir la végétation sauvage dans leur propre jardin pour se nourrir. Militante convaincue, elle a également créé un potager communautaire, un marché de producteur.rice.s et des camps éducatifs pour les enfants.

« L’impact d’Agnes sur la communauté ne doit pas être sous-estimé. Agnes a transformé le centre en organisant de nombreuses activités pour les grands comme pour les petits. Son dévouement et travail résonneront sur notre centre pour de nombreuses années », confie Sheila.

« C’était une personne fantastique, particulièrement attentionnée avec les jeunes, et hautement respectée par tous au mont Lorne, partage Al Foster, membre de l’association et du conseil communal. Nous avions de nombreuses discussions au sujet de l’économie circulaire, l’esprit de communauté et de nos frustrations avec les programmes gouvernementaux », poursuit-il.

Vous pouvez trouver davantage d’informations sur le Centre communautaire de mont Lorne : mountlorne.yk.net/lmca/, et sur le travail d’Agnes en agriculture vivrière : firstweeat.ca/2018/03/22/forest-garden/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *