le Mardi 30 mai 2023
le Jeudi 23 mars 2023 7:35 | mis à jour le 29 mars 2023 8:48 Politique

La continuité pour le second budget de Sandy Silver

Le budget 2023-2024 et ses documents connexes, présentés par le ministre des Finances Sandy Silver, prévoient une croissance du PIB réel de 5,4 % en 2023, puis de 3,7 % en 2024, grâce à un rétablissement graduel du secteur touristique et un secteur minier lucratif. — Photo : Fournie
Le budget 2023-2024 et ses documents connexes, présentés par le ministre des Finances Sandy Silver, prévoient une croissance du PIB réel de 5,4 % en 2023, puis de 3,7 % en 2024, grâce à un rétablissement graduel du secteur touristique et un secteur minier lucratif.
Photo : Fournie
Le budget 2023-2024 déposé par le gouvernement du Yukon n’a pris personne par surprise : il s’inscrit plutôt dans la continuité de celui de l’an dernier. L’inflation ajoute cependant un vernis de prudence à l’exercice financier présenté le 2 mars, le jour de l’ouverture de la 35e Assemblée législative du Yukon.

Une chose est certaine : le premier budget depuis l’arrivée de Ranj Pillai à la tête du Parti libéral du Yukon ne fait pas table rase. C’est à nouveau Sandy Silver, le ministre des Finances et ancien chef du parti, qui en a fait la présentation à l’ouverture de la session législative du printemps, le 2 mars.

L’exercice financier prévoit des dépenses de 1,94 milliard de dollars, ainsi qu’un excédent budgétaire de 48,2 M$. Des dépenses de fonctionnement et d’entretien sont annoncées, totalisant 1,45 milliard de dollars, ainsi qu’un fonds de réserve – beaucoup plus généreux qu’à l’habitude – de 50 M$, « pour les priorités émergentes, dont les feux de forêt et les inondations », a annoncé Sandy Silver.

L’inflation brouille les cartes

L’Indice des prix à la consommation (IPC) a atteint 6,8 % en 2022 à Whitehorse, le plus haut jamais enregistré depuis que de tels registres sont tenus. Le budget prévoit que la situation s’améliorera cette année, mais que l’IPC reste élevé. L’IPC, prévu à 3,8 %, pourra toutefois compter sur quelques facteurs atténuants comme des taux d’intérêts plus élevés, une stabilisation des prix de l’énergie – mise à mal durant les premiers mois de la guerre en Ukraine – ainsi qu’une chaîne d’approvisionnement qui se remet de plus en plus de la pandémie de la COVID-19.

« Nous avons prévu des mesures d’allégement de l’inflation totalisant près de 10 millions de dollars, notamment sous la forme d’une prolongation de la remise pour contrer l’inflation, de suppléments à l’assistance sociale et au revenu pour les personnes âgées, et d’une augmentation de la prestation territoriale pour enfants », a précisé le ministre des Finances lors du discours du budget.

La remise pour contrer l’inflation a quant à elle été prolongée pour la troisième fois le 7 mars dernier. Cette initiative est entrée en vigueur en mars 2022 et prévoit l’allégement des factures d’électricité de la population.

Énormes investissements en immobilisations

Le gouvernement propose d’investir 484 M$ en immobilisations, ce qui constitue la deuxième plus grande enveloppe de l’histoire du territoire dans ce domaine. La majorité des investissements proposés dans l’exercice financier 2023-2024 sont connus du public, comme une enveloppe de 22,4 M$ attribuée à des projets de logements à Dawson, Watson Lake et Teslin, 9 M$ pour des projets de rénovation énergétique et d’énergie renouvelable ainsi que la création d’une unité de mieux-être mental à l’Hôpital général de Whitehorse.

Encore une fois, les projets d’infrastructure de transport se taillent la part du lion parmi les dépenses en immobilisations, et ce pour les cinq prochaines années. Les travaux de remplacement du pont de la baie Nisutlin, à Teslin, ont démarré à l’automne dernier et constitueraient selon le gouvernement en place le plus gros projet d’immobilisation jamais entrepris au Yukon. De 40 à 45 M$ lui seront consacrés cette année, et entre 70 et 80 M$ au total dans les deux ans à venir.

On prévoit également d’investir 779 M$ dans les infrastructures de transport dans les cinq prochaines années, alors que 470 M$ seront injectés dans le domaine de l’aménagement du territoire, du logement, de l’éducation et de la santé, en deuxième place, le deuxième domaine d’importance.

Une touche orange, mais une réaction mitigée

Même si l’entente entre le Parti libéral du Yukon et le Nouveau Parti démocratique (NPD) transparaît à plusieurs endroits dans le budget, la cheffe du NPD Kate White a remis en question certaines priorités libérales. « Nous voyons jusqu’à 2 M$ pour l’irrigation d’un terrain de golf à Whitehorse, alors qu’il n’y a que 1,4 M$ budgété pour faire face à l’urgence liée à la consommation de substances illicites. C’est une indication claire de leurs priorités », a-t-elle mentionné par voie de communiqué.

Le Parti du Yukon a pour sa part déclaré qu’il n’y avait rien d’original à l’exercice financier. L’Association of Yukon Communities a émis des doutes quant à la décision de réduire de plus de la moitié les investissements pour le développement de terres résidentielles dans les régions rurales du Yukon.

Le budget fédéral sera quant à lui déposé le 28 mars prochain.