le Samedi 28 janvier 2023
le Jeudi 27 octobre 2022 5:59 | mis à jour le 28 novembre 2022 11:46 Scène locale

Ouverture partielle du centre de santé Constellation

Crédit : Pixabay
Crédit : Pixabay

Le premier stade est enfin franchi pour l’accès à un centre de santé bilingue au territoire. Le 7 novembre, le centre Constellation ouvrira ses portes à capacité et personnel réduits, au centre-ville de Whitehorse.

Crédit : Pixabay

 

Le 7 novembre, la première phase du centre Constellation s’imposera comme un nouveau point d’accès aux services de santé à Whitehorse. Cette nouvelle survient près de vingt ans après la toute première mention de la nécessité d’un centre de santé bilingue au territoire. C’était en 2003, à la lumière d’une étude auprès de la communauté francophone au Yukon.

« Cette clinique est une très belle occasion, c’est la première du genre au territoire et elle va devenir le modèle en santé dans le futur. Notre équipe est très excitée d’accueillir les Yukonnais au sein de cette institution qui représente une nouvelle approche en santé et services sociaux », a soutenu la directrice Alethea Stobbe, directrice des services de santé intégrés au gouvernement du Yukon.

Le centre Constellation fait ses premiers pas avec sept employés, dont des personnes infirmières, travailleuses sociales et un ou une gestionnaire de clinique. Quatre membres du personnel seraient bilingues, selon la directrice des services de santé.

Le centre fournira ainsi un nouveau point d’accès à la communauté yukonnaise pour l’obtention de services de santé. « Pour être client du centre, il faut que les gens déposent une demande. Les demandes se font en ligne, par téléphone ou en personne », mentionne Alethea Stobbe. Le centre n’est donc pas une clinique sans rendez-vous.

La clinique ouvrira temporairement ses portes au 4149 4e Avenue, porte 102 à Whitehorse, puisque des travaux se déroulent toujours à l’édifice principal, situé au 9010 rue Quartz.

Un début attendu

Pour la directrice du Partenariat communauté en santé (PCS), Sandra St-Laurent, cette annonce représente le fruit d’années de consultations, de revendications et de travail. « C’est une très belle nouvelle pour notre communauté […] Et le modèle est novateur, avec des infirmières de pratique avancée, qui peuvent donc exercer un éventail de pratiques élaborées », s’enthousiasme cette dernière.

Cependant, nous sommes loin de la coupe aux lèvres. Pour les trois premiers mois, le centre de santé Constellation s’attend à pouvoir desservir au moins 150 personnes. « Ce n’est pas du tout dans l’ordre de grandeur pour notre communauté. Mais je pense qu’il faut y aller avec la capacité », explique Sandra St-Laurent.

Alethea Stobbe le reconnaît : il s’agit d’un premier pas, mais les places se comblent rapidement. « À plein rendement, le centre aura 10 employés et deux médecins », mentionne-t-elle, en précisant que ce ne sera pas avant le printemps 2023.

Constante recherche du personnel

Au-delà de la chaîne d’approvisionnement ralentie qui mine les travaux, la véritable épine dans le pied du centre Constellation est le recrutement. « Déjà, pour essayer de recruter une infirmière de pratique avancée, on peut s’attendre à des délais d’un an à un an et demi », explique Sandra St-Laurent. Le critère du bilinguisme a certainement complexifié la recherche de candidatures, selon Alethea Stobbe. Au moment d’écrire ces lignes, aucun médecin n’a encore été recruté.

Selon Sandra St-Laurent, l’accès à des services de santé en français pour la communauté francophone demeure primordial. « Pour un francophone, le centre sera un des seuls endroits où ils vont pouvoir aller chercher des services en français. Parce que le but, en fait, c’est que la communauté puisse faire un choix éclairé pour sa santé, être capable de choisir dans un panier de services », explique-t-elle.

« Si demain matin, un anglophone a besoin de services d’optométrie, de dentisterie ou de pharmacie, il va pouvoir recevoir un service en anglais. Nous, on paie des taxes, mais on ne peut pas avoir des services dans notre langue », image Sandra St-Laurent.

Le Centre accepte les personnes de tout âge (il n’est pas nécessaire d’avoir 16 ans ou plus). Seule la personne qui fait la demande au Centre doit être âgée de 16 ans ou plus afin de donner son consentement éclairé à la demande.

L’inscription se fait au moyen d’un formulaire à remplir en ligne sur Yukon.ca. Une version imprimable est également disponible. Pour obtenir de l’assistance, on peut téléphoner au centre au 867-393-7119. Les personnes qui ne seront pas immédiatement acceptées comme clientes seront inscrites sur la liste d’attente et seront avisées lorsqu’une place se libérera. Pour en savoir plus ou pour présenter une demande, consulter la page yukon.ca/fr/centre-sante-constellation.

IJL – Réseau.presse – L’Aurore boréale