le Dimanche 5 février 2023
le Jeudi 27 octobre 2022 4:24 | mis à jour le 28 novembre 2022 11:51 Divers

Lettre à l’édition : Nouvel ombudsman pour le Yukon

Le 14 octobre 2022, à l’Assemblée législative du Yukon, Jason Pedlar a été assermenté en tant que nouvel ombudsman du Yukon, commissaire à l’information et à la protection de la vie privée et commissaire aux divulgations faites dans l’intérêt public. Cette cérémonie d’assermentation fait suite à un recrutement du 27 mai 2022 pour le nouvel ombudsman avec une motion du 11 octobre 2022 recommandant la nomination de M. Pedlar adoptée à l’unanimité par l’Assemblée. Photo : Gouvernement du Yukon
Le 14 octobre 2022, à l’Assemblée législative du Yukon, Jason Pedlar a été assermenté en tant que nouvel ombudsman du Yukon, commissaire à l’information et à la protection de la vie privée et commissaire aux divulgations faites dans l’intérêt public. Cette cérémonie d’assermentation fait suite à un recrutement du 27 mai 2022 pour le nouvel ombudsman avec une motion du 11 octobre 2022 recommandant la nomination de M. Pedlar adoptée à l’unanimité par l’Assemblée. Photo : Gouvernement du Yukon

Lettre à l’édition de la part de Jason Pedlar

Présentation du nouvel ombudsman du Yukon, commissaire à l’information et à la protection de la vie privée et commissaire aux divulgations dans l’intérêt public à l’occasion de la Journée des ombuds ce mois-ci.

Le 14 octobre 2022, à l’Assemblée législative du Yukon, Jason Pedlar a été assermenté en tant que nouvel ombudsman du Yukon, commissaire à l’information et à la protection de la vie privée et commissaire aux divulgations faites dans l’intérêt public. Cette cérémonie d’assermentation fait suite à un recrutement du 27 mai 2022 pour le nouvel ombudsman avec une motion du 11 octobre 2022 recommandant la nomination de M. Pedlar adoptée à l’unanimité par l’Assemblée. Photo : Gouvernement du Yukon

Au cours des quatre dernières années, j’ai travaillé pour le Bureau de l’ombudsman, du commissaire à l’information et à la protection de la vie privée et du commissaire aux divulgations dans l’intérêt public du Yukon. L’une de mes principales responsabilités s’inscrivait dans le mandat du Bureau en vertu de la Loi sur l’ombudsman : aider la population yukonnaise au sujet de préoccupations ou de plaintes concernant un service, une décision ou une procédure du gouvernement du Yukon ou d’une autre autorité visée par la Loi considérés comme injustes. Ces plaintes peuvent porter, entre autres, sur des retards dans la réception d’une décision, le fait de ne pas avoir eu la possibilité de contribuer à une décision ou une impossibilité d’accéder à un service.

Le 14 octobre, j’ai été assermenté en tant que cinquième ombudsman du Yukon. La Journée des ombuds ayant eu lieu au début du mois, j’ai pensé profiter de l’occasion pour me présenter à la population yukonnaise et souligner le travail de l’ombudsman.

En tant qu’ombudsman, je suis un agent indépendant de l’Assemblée législative du Yukon, ce qui signifie que je suis responsable devant l’Assemblée législative dans son ensemble et non devant le gouvernement. Cela donne à mon bureau et à moi-même l’indépendance nécessaire pour enquêter de manière impartiale sur les questions d’injustice soulevées par la population yukonnaise.

Les pouvoirs publics assujettis à la compétence de l’ombudsman comprennent les ministères du gouvernement du Yukon, les écoles, l’Université du Yukon, les hôpitaux et les sociétés d’État, entre autres. À cette fin, mon équipe et moi-même avons travaillé dur pour devenir une ressource de confiance pour les autorités voulant garantir l’équité dans leurs processus et les services qu’elles offrent.

Au cours des prochains mois, j’espère rencontrer les législateurs pour souligner notre travail, répondre à toutes les questions sur ma vision pour notre Bureau et fournir des recommandations sur l’amélioration de la Loi sur l’ombudsman afin d’aider notre Bureau à remplir son mandat.

J’ai aussi l’intention de rencontrer les collectivités du Yukon pour connaître leurs préoccupations et les informer des services que nous offrons. Même si une personne n’a pas besoin de notre aide dans l’immédiat, le fait de savoir à qui s’adresser si elle se trouvait dans une impasse lui permettrait de résoudre ses plaintes plus rapidement.

Enfin, je m’en voudrais de ne pas souligner les compétences et le dévouement de l’équipe d’enquête et du personnel de soutien avec qui je travaille quotidiennement. Sans eux, nous ne serions pas en mesure d’opérer des changements ou d’aller autant au contact avec la population.

Nous sommes à votre disposition, gratuitement, pour écouter vos préoccupations concernant une injustice dans la prestation de programmes et de services par le gouvernement et d’autres autorités publiques et pour vous offrir notre expertise dans la résolution de vos plaintes. Si vous pensez avoir reçu un traitement injuste de la part du gouvernement ou d’une autre autorité publique, n’hésitez pas à nous contacter, et nous pourrons vous conseiller sur les prochaines étapes.

 

Jason Pedlar est Ombudsman, commissaire à l’information et à la protection de la vie privée et commissaire aux divulgations dans l’intérêt public du Yukon