le Mercredi 8 février 2023
le Jeudi 24 mars 2022 5:00 | mis à jour le 28 novembre 2022 13:48 Art et culture

Le trio vocal Les Chiclettes débarque à Whitehorse

Les chansons du spectacle seront disponibles sur un EP de cinq chansons à l’été 2022. Les albums précédents des Chiclettes ont remporté de nombreux prix, dont deux prix Trille Or en 2013. Photo : Dan Jardine.
Les chansons du spectacle seront disponibles sur un EP de cinq chansons à l’été 2022. Les albums précédents des Chiclettes ont remporté de nombreux prix, dont deux prix Trille Or en 2013. Photo : Dan Jardine.

Le 2 avril prochain, la communauté franco-yukonnaise aura l’occasion de se divertir devant le nouveau spectacle du trio Les Chiclettes, Sérieux? Bravo!, présenté au Centre scolaire secondaire communautaire Paul-Émile-Mercier (CSSC Mercier).

Les chansons du spectacle seront disponibles sur un EP de cinq chansons à l’été 2022. Les albums précédents des Chiclettes ont remporté de nombreux prix, dont deux prix Trille Or en 2013. Photo : Dan Jardine.

 

Les Chiclettes est un trio vocal franco-ontarien mettant en scène trois femmes : Nathalie Nadon, Julie Kim Beaudry et Geneviève Cholette.

Propulsé sur la scène musicale franco-canadienne en 2010, le groupe a depuis parcouru de longs chemins. Le 7 mars, il terminait une tournée de onze représentations en Ontario, avant d’enchaîner sur un périple vers l’ouest du pays. Son voyage se terminera à Whitehorse, le 2 avril 2022.

C’est l’Association franco- yukonnaise (AFY) qui propose cette soirée divertissante, qui aura lieu dans l’amphithéâtre du CSSC Mercier. Brigitte Desjardins, gestionnaire Arts et culture à l’AFY, justifie ce choix : « C’est la taille idéale pour créer une atmosphère chaleureuse où adolescents et adultes pourront profiter du show. »

Le spectacle alterne scènes drôles, monologues, interactions avec le public et chansons vocales amusantes. Si cette représentation unique s’adresse d’abord aux adultes, les jeunes âgés de 15 ans et plus pourront aussi l’apprécier.

« Les Chiclettes présentent un spectacle original, accessible à tout le monde, précise Brigitte Desjardins. Ce qui est vraiment intéressant avec elles, c’est qu’elles font passer des messages forts avec humour. »

Un nouveau concept pour la troisième production

Pour ses deux premières productions, le trio racontait des histoires – campées dans les années 1940 – de femmes souhaitant atteindre leurs rêves. Ces représentations faisaient des allusions à Frank Sinatra et Gene Kelly, par exemple, dans une trame de films hollywoodiens.

Pour ce troisième spectacle, Les Chiclettes avaient envie de faire quelque chose de différent. « En tant qu’autrice pour le trio, je me suis rendu compte que je ne pouvais pas faire de références à l’actualité si nous demeurions dans les années 40 », confie Nathalie Nadon, qui joue le rôle de Simone.

« Après notre remue-méninges de préproduction, nous avons pris un virage, ajoute-t-elle. Nous écrirons notre troisième spectacle dans l’esprit d’un stand-up d’humour. Je me suis tournée vers mes références préférées : Louis-José Houde et Lise Dion, pour ne citer qu’eux. »

Les Chiclettes avaient donc envie d’aborder des thèmes d’actualité, en y apposant une lentille féminine. « Nous voulions tenir un propos plus engagé. Attention, nous ne sommes pas là avec nos pancartes : ça reste un spectacle humoristique. Et il y a toujours des clins d’œil aux années 40… nous réalisons qu’il n’y a pas grand-chose qui a changé depuis ce temps-là! », dit Nathalie Nadon, en souriant.

Une tournée vers l’Ouest retardée

Cette troisième production des Chiclettes avait été présentée en avant-première lors de l’édition 2020 de Contact ontarois, ce qui a permis aux chanteuses de remporter le prix Réseau des grands espaces, leur offrant ainsi une tournée dans l’Ouest canadien. Cette tournée n’a malheureusement pas pu avoir lieu en 2020, en raison de la pandémie.

Pour Nathalie Nadon, le report de la virée vers l’Ouest a finalement été bénéfique : « Ça nous a laissé le temps de peaufiner notre pièce. Pis les gens viennent en nombre, car ils sont tannés de rester chez eux. Les diffuseurs ont aussi eu plus de financement pour la relance culturelle post-pandémie. C’était donc gagnant-gagnant! »

Ce sera la troisième fois que le trio franco-ontarien se produira à Whitehorse.