le Vendredi 3 février 2023
le Jeudi 10 mars 2022 5:59 | mis à jour le 28 novembre 2022 13:55 Scène locale

Le budget du Parti libéral déposé

Le budget principal des dépenses pour 2022 - 2023 affiche un excédent annuel de 39,5 millions et une dette nette de 207,5 millions en fin d’exercice. Photo : Maryne Dumaine.
Le budget principal des dépenses pour 2022 - 2023 affiche un excédent annuel de 39,5 millions et une dette nette de 207,5 millions en fin d’exercice. Photo : Maryne Dumaine.

 

Le Parti libéral du Yukon range son stylo rouge et renoue avec l’équilibre budgétaire en présentant un budget excédentaire de 39,5 millions de dollars pour l’année 2022-2023. L’optimisme est à son comble alors qu’une forte croissance économique, qui atteindrait 9,6 % cette année, est attendue.

 

Le budget principal des dépenses pour 2022 – 2023 affiche un excédent annuel de 39,5 millions et une dette nette de 207,5 millions en fin d’exercice. Photo : Maryne Dumaine.

Le budget territorial a été déposé le 3 mars dernier lors de l’ouverture de la session de printemps de l’Assemblée législative du Yukon. « Le budget reflète la volonté du gouvernement de continuer à réaliser des investissements qui favorisent le développement d’infrastructures locales, répondent à l’urgence climatique, renforcent le système de soins de santé du territoire, augmentent l’offre de logements abordables, appuient les petites entreprises, soutiennent l’industrie et l’exploitation minière et stimulent l’économie yukonnaise », a affirmé le premier ministre et ministre des Finances Sandy Silver par voie de communiqué.

L’exercice financier prévoit des dépenses de 1,97 milliard de dollars tout en conservant un surplus de 39,5 millions de dollars. Le Parti libéral du Yukon fracasse une nouvelle fois le record de budget en immobilisations, lui accordant une enveloppe de 446,5 millions de dollars, soit 26 % de plus par rapport à l’an dernier. Le budget 2021 – 2022 avait aussi investi des sommes records pour ses projets à long terme, alors chiffrés à 434 millions de dollars.

Cette fois-ci, la part du lion est accordée à des projets d’infrastructure de transport, « visant à assurer la sûreté et l’efficacité du réseau de transport du Yukon ».

Santé, environnement et logements sociaux

Le Parti libéral du Yukon compte injecter plus de 80 millions cette année dans sa stratégie de lutte contre les changements climatiques, dont près de la moitié sera consacrée à des projets d’énergie renouvelable.

Le projet d’agrandissement de la centrale hydroélectrique d’Atlin mobilise 15 millions de dollars de cette enveloppe. « Ce projet accroîtrait le réseau du Yukon d’approximativement 8,5 mégawatts, soit suffisamment d’électricité pour alimenter environ 3 750 foyers chaque année », soutient le Parti libéral du Yukon.

Quant à la santé et aux services sociaux, le budget prévoit investir 850 000 dollars cette année pour étendre le programme d’approvisionnement sûr aux communautés et renforcer la disponibilité à Whitehorse.

Le gouvernement territorial réitère son engagement quant à la mise en place d’un centre de santé bilingue au centre-ville et prévoit y investir 1 à 2 millions de dollars pour la prochaine année financière. La plus grande partie du budget en santé et en services sociaux est consacrée à des programmes de mieux-être mental.

Si on prévoit octroyer 255 millions de dollars en immobilisations sur cinq ans en matière de logement, la majorité des sommes investies pour l’année 2022 – 2023 permettra le développement de projets de logement en dehors de la ville de Whitehorse, soit à Old Crow, à Watson Lake et à Carcross.

Peu d’investissements nouveaux sont annoncés dans le domaine de la culture.

Un budget « décevant », selon le NPD

Si la leader du Nouveau Parti démocratique du Yukon (NDP) Kate White a tenu à affirmer que son parti voterait en faveur du budget proposé par les libéraux, reste qu’elle et son équipe l’ont trouvé « décevant », le qualifiant d’un budget « non exceptionnel dans des temps exceptionnels », par voie de communiqué sur le site Internet du parti.

Les néo-démocrates se réjouissent du montant de 1,8 million de dollars alloué à l’assurance-soins dentaires aux personnes ne bénéficiant pas d’une couverture privée. Ils dénoncent cependant l’absence d’investissements créatifs et audacieux en ce qui a trait aux changements climatiques et à la crise des opioïdes.

« Le gouvernement a déclaré de multiples urgences – le climat, la crise des opioïdes – mais cela ne se reflète pas dans le budget. Ce que nous avons vu, ce sont de grands mots, peu d’action et certainement pas d’ambition », a déclaré la députée de Vuntut Gwitchin, Annie Blake.

Au moment d’écrire ces lignes, le Parti du Yukon, parti de l’opposition officielle, n’avait pas émis de déclaration écrite quant au budget présenté par les libéraux. Selon CBC, Currie Dixon et son équipe l’auraient trouvé « loin d’être remarquable ».

Finalement, la pandémie de COVID-19 laisse sa trace une nouvelle fois dans le budget territorial, alors que près de 12 millions sont dépensés en ressources sanitaires et sociales. Plus de 100 millions de dollars ont été dépensés par le gouvernement territorial depuis le début de la pandémie.

IJL – Réseau.Presse
L’Aurore boréale