le Jeudi 2 février 2023
le Mardi 26 mai 2020 10:49 Art et culture

Arts in the Park : un partenariat inédit avec la radio communautaire CJUC

L’équipe d’Arts in the Park accompagnée du directeur de CJUC, William « Bill » Polonsky (dans l’escalier).
Photo : Julien Latraverse
L’équipe d’Arts in the Park accompagnée du directeur de CJUC, William « Bill » Polonsky (dans l’escalier). Photo : Julien Latraverse

Face aux défis liés à la pandémie, certains organismes font preuve de créativité. C’est le cas d’Arts in the Park qui s’associe cette année à la radio communautaire CJUC. Celle-ci diffusera quotidiennement des spectacles d’artistes locaux.

L’équipe d’Arts in the Park accompagnée du directeur de CJUC, William « Bill » Polonsky (dans l’escalier).
Photo : Julien Latraverse

 

Du 6 au 31 juillet, Arts in the Park diffusera tous les jours de la semaine en direct sur les ondes de CJUC des spectacles de musique d’artistes yukonnais et yukonnaises dans une optique locale et communautaire.

Syntoniser des artistes locaux

L’approche des spectacles en direct sur la station de radio communautaire CJUC [92,5] propose une expérience unique, selon la productrice par intérim d’Arts in the Park, Brigitte Desjardins. « C’est une formule gagnante pour ce dont on a besoin en ce moment », explique-t-elle. Diffuser Arts in the Park à CJUC réjouit aussi le directeur de la station, William Polonsky. « Ça fait près de 15 ans qu’on espère le faire. Il aura finalement suffi d’une pandémie mondiale pour y arriver! », lance-t-il à la blague. En effet, les restrictions liées à la distanciation physique pouvaient représenter par exemple des difficultés pour accommoder le public, chose qui n’est pas possible dans un studio radio. « La majorité des lieux pour les concerts, comme les bars, sont fermés. On est un des seuls endroits où un groupe peut jouer en direct », expose celui qui gère la station connue aussi sous le nom de The Juice.

L’option de présenter le festival entièrement en ligne a elle aussi été considérée, mais la productrice par intérim juge qu’apporter l’événement à la radio renforce sa dimension communautaire. « J’ai l’impression que de profiter de l’expérience musicale des artistes d’ici à la radio locale serait positif pour tout le monde », estime-t-elle.

Produire un festival pendant la COVID-19

Un des plus grands défis auquel Arts in the Park a dû faire face est bien évidemment la gestion de la COVID-19. « Il fallait refaçonner Arts in the Park pour la communauté et les artistes », témoigne Brigitte Desjardins. Effectivement, lors de la période de production pour le festival, il était inconcevable de se projeter dans le futur. « On ne parlait même pas encore de déconfinement, maintenant tout est préparé et on ne peut plus vraiment reculer », expose cette dernière. Malgré tout, Brigitte Desjardins admet que cela fait partie de la nouvelle « réalité ». C’est pourquoi la « saison » est quelque peu écourtée et que Arts in the Park commencera un peu après le début du mois de juillet.

Arts in the Park présentera 24 performances d’artistes diffusées entre 12 h et 13 h, en plus d’une prestation additionnelle le mercredi soir. « Pour un auditoire plus jeune et alternatif », ajoute cependant la productrice par intérim. La programmation de l’événement n’a pas été encore dévoilée, car les artistes peuvent toujours déposer leur candidature jusqu’au 28 mai. Brigitte Desjardins entrevoit déjà cette brochette de musiciens et musiciennes d’un bon œil. « Je ne peux encore rien dire, mais c’est prometteur! », insiste celle-ci avec entrain.