le Jeudi 23 mars 2023
le Mardi 17 février 2015 11:36 Sports - Loisirs

Michelle Phillips gagne la Yukon Quest 300

Marcelle Fressineau a été disqualifiée puisqu’elle n’a pas fait une inspection vétérinaire au point de contrôle de Braeburn. Photo : fournie.
Marcelle Fressineau a été disqualifiée puisqu’elle n’a pas fait une inspection vétérinaire au point de contrôle de Braeburn. Photo : fournie.

Pierre-Luc Lafrance

Michelle Phillips a gagné pour la deuxième fois la Yukon Quest 300. Elle a rallié le fil d’arrivée à Pelly Crossing le lundi 9 février à 23 h 25 sous les acclamations des bénévoles. Il s’agit d’une deuxième victoire pour Mme Phillips dans cette épreuve puisqu’elle l’avait gagnée également en 2013. Elle n’était pas de la compétition l’an dernier pour défendre sa couronne.

Marcelle Fressineau a été disqualifiée puisqu’elle n’a pas fait une inspection vétérinaire au point de contrôle de Braeburn. Photo : fournie.

Marcelle Fressineau a été disqualifiée puisqu’elle n’a pas fait une inspection vétérinaire au point de contrôle de Braeburn. Photo : fournie.

Mme Philips était bien heureuse du résultat, surtout que les conditions étaient difficiles cette année en raison des températures très froides. De plus, elle devait se débrouiller avec son équipe B puisque son mari, Ed Hopkins, courait avec les chiens vétérans dans l’épreuve reine de la Yukon Quest.

La deuxième à compléter l’épreuve a été Aliy Zirkle, la gagnante de l’an dernier, qui est arrivée presque deux heures plus tard. Le podium a été complété par Alex Serdjukov qui est arrivé un peu plus de quatre heures après Mme Zirkle.

Des dix-sept musheurs qui ont pris le départ, neuf seulement ont rallié l’arrivée. Du nombre, on compte deux francophones : Martine LeLevier qui a terminé quatrième et Alexandra Rochat qui a pris le neuvième rang et remporté la lanterne rouge.

Un choc pour Marcelle Fressineau

Le 9 février, au lendemain du départ, les officiels ont annoncé que la Franco-Yukonnaise Marcelle Fressineau était disqualifiée puisqu’elle n’aurait pas fait une inspection vétérinaire obligatoire au point de contrôle de Braeburn. Mme Fressineau cachait mal sa déception. Sur sa page Facebook, elle a expliqué qu’elle est demeurée six heures au point de contrôle et qu’en tout temps, elle ou ses valets de chenil étaient avec les chiens. De plus, elle croyait qu’elle pouvait faire l’inspection vétérinaire à Braeburn ou à Carmacks, toutefois le règlement spécifiait qu’il fallait en faire une aux deux points de contrôle. Malgré tout, elle est contente du travail de ses chiens et soutient que ses jeunes chiens ont été meilleurs qu’elle ne l’espérait.