le Dimanche 5 février 2023
le Jeudi 4 Décembre 2014 9:17 Scène locale

Forum géoscientifique : les perspectives du Yukon

Les élèves de 5e secondaire de l’École Elijah-Smith découvrent la géologie dans le cadre du Forum géoscientifique de Whitehorse le 18 novembre 2014. Photo : Nelly Guidici.
Les élèves de 5e secondaire de l’École Elijah-Smith découvrent la géologie dans le cadre du Forum géoscientifique de Whitehorse le 18 novembre 2014. Photo : Nelly Guidici.

Nelly Guidici

La Chambre des mines du Yukon a été l’hôte du Forum géoscientifique à Whitehorse. Du 15 au 19 novembre 2014, au Centre des congrès, plus de 60 compagnies ont présenté leurs produits et leurs activités. Une trentaine d’intervenants ont également exposé leurs projets en cours ou à venir au territoire du Yukon ou dans le nord de la Colombie-Britannique. Ainsi, la société minière Casino, basée à Vancouver, a formulé les grandes caractéristiques de son projet d’ouverture d’une mine à ciel ouvert de cuivre et d’or à 300 km de Whitehorse et 150 km à l’est de Carmacks. D’une durée de vie de 22 ans, la présentation a surtout mis l’accent sur le plan de fermeture de la mine et de nettoyage du site. « Aujourd’hui, on ne peut pas ouvrir une mine sans un plan de fermeture au préalable, » a souligné Mary Mioska, gestionnaire principale de l’environnement au sein de la corporation.

Les élèves de 5e secondaire de l’École Elijah-Smith découvrent la géologie dans le cadre du Forum géoscientifique de Whitehorse le 18 novembre 2014. Photo : Nelly Guidici.

Les élèves de 5e secondaire de l’École Elijah-Smith découvrent la géologie dans le cadre du Forum géoscientifique de Whitehorse le 18 novembre 2014. Photo : Nelly Guidici.

Les études d’impacts environnementaux sont en cours, et Mme Mioska a rappelé le partenariat et la relation de confiance établis avec le Collège du Yukon pour ce projet.

La corporation d’or Kaminak, quant à elle, a présenté la collaboration mise en place avec les membres des Premières nations directement touchées par leurs activités. En effet, Allison Rippin Armstrong, vice-présidente responsable de l’environnement a souligné l’importance de collaborer et d’impliquer les Premières nations, « Travailler ensemble est bien mieux! » Un accord avec la Première nation Tr’ondek Hwech’in de Dawson a été signé le 16 mai 2013 afin de mettre en place un partenariat dans le projet Coffee Gold. Lors de la signature, le chef Ed Taylor a rappelé les bénéfices réciproques de la signature d’une telle entente. « Cet accord, en plus d’apporter du soutien à nos activités culturelles et d’éducation, assure que nos préoccupations environnementales sont prises en compte (…). Nous sommes heureux de collaborer avec une entreprise d’exploration minérale responsable. »

Lors du salon géoscientifique, l’entreprise yukonnaise Icefield Tools a présenté l’un de ses produits appelé MI-6. D’une grande précision, cet outil permet aux compagnies d’exploration de localiser gaz ou pétrole et d’accumuler en même temps des données. Lee Randell, chef de l’exploitation au sein de l’entreprise, souligne que le forum est davantage une occasion de garder le contact avec des clients. « L’activité minière a beaucoup ralenti ces dernières années, mais cet événement est pour nous l’occasion de maintenir une bonne relation avec nos clients actuels. »

Activités pour les élèves

Le 18 novembre, une quinzaine d’élèves de 5e secondaire de l’École Elijah-Smith se sont familiarisés avec la géologie et le fonctionnement des mines. En effet, des activités ludiques afin de découvrir le magnétisme par exemple étaient proposées. Initiative nationale débutée en 1994, Mining Matters (que l’on pourrait traduire par « Questions minières ») est une organisation de charité basée en Ontario qui propose du matériel éducatif à l’usage des professeurs, des étudiants, mais également du public. Depuis le début du projet, 600 000 personnes ont été sensibilisées à la géologie et aux ressources minérales au Canada.

Appui de la recherche géoscientifique par le gouvernement fédéral

En marge de l’événement, le député Ryan Leef, au nom de la ministre de l’Environnement et de l’Agence canadienne de développement économique du Nord Leona Aglukkaq, a annoncé que le gouvernement du Canada allait investir plus de 1,9 million $ dans la recherche géoscientifique au territoire du Yukon. Ajouté à d’autres contributions, l’investissement total s’élèvera à 2,9 millions $. Selon le gouvernement fédéral, ce financement permettra de créer des emplois et ainsi apporter plus de prospérité aux Yukonnais. Scott Kent, ministre de l’Énergie, des Mines et des Ressources au sein du gouvernement du Yukon a accueilli chaleureusement la nouvelle. « L’investissement de CanNor dans la science géologique au Yukon nous aide à améliorer notre base de données. Cela réduit le risque pour les entreprises et les individus qui explorent déjà les ressources sur le territoire, et cela va aussi aider le Yukon à protéger ses investissements dans les infrastructures publiques en améliorant notre compréhension des risques géologiques autour des communautés. »