le Dimanche 5 février 2023
le Mardi 2 Décembre 2014 17:51 Art et culture

Les artistes Franco-Yukonnais à l’honneur

La cinquième édition d’ArtisaNord a eu lieu le 22 novembre à la salle communautaire du Centre de la francophonie. Photo : Pierre-Luc Lafrance.
La cinquième édition d’ArtisaNord a eu lieu le 22 novembre à la salle communautaire du Centre de la francophonie. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

Pierre-Luc Lafrance

On sait que le temps des fêtes est à nos portes quand les marchés de Noël apparaissent et se multiplient à Whitehorse. Le samedi 22 novembre, la culture franco-yukonnaise était en vitrine avec la présentation de l’événement ArtisaNord à la salle communautaire du Centre de la francophonie.

La cinquième édition d’ArtisaNord a eu lieu le 22 novembre à la salle communautaire du Centre de la francophonie. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

La cinquième édition d’ArtisaNord a eu lieu le 22 novembre à la salle communautaire du Centre de la francophonie. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

L’événement en était à une cinquième édition depuis la première en 2009. Lors des deux dernières années, Mireille Labbé était la coordonnatrice de l’événement. C’est Sabrina Long qui a pris la relève cette année. « C’est sûr que c’est toujours un défi, affirme-t-elle. Il faut aller chercher les artisans pour avoir un marché, après, il faut vendre l’événement à la population. » Elle est très satisfaite de cette édition et considère qu’un des bons coups fut d’offrir des chèques-cadeaux aux visiteurs : « En arrivant, les gens pouvaient piger un chèque-cadeau de 5 $, 10 $ ou 20 $ échangeable auprès des marchands. C’était simple à mettre en place et les gens ont apprécié. Ce sera probablement de retour l’an prochain. » Les organisateurs ont même été victimes de leur succès puisque vers 12 h 30, il ne restait plus de certificats.

En 2013, le marché avait eu lieu un dimanche (sous une température glaciale) et les résultats avaient été décevants pour les exposants. Si les organisateurs n’ont aucun contrôle sur le froid, ils ont toutefois choisi de déplacer l’événement pour qu’il ait lieu un samedi. « J’ai relu le rapport de l’an passé et les commentaires des artisans étaient clairs : ils préféraient le samedi, alors on les a écoutés. Souvent, le samedi, les gens vont en ville pour aller à l’épicerie, alors c’est plus simple de passer au marché en même temps. Les résultats ont été bons, les gens sont venus et les exposants semblaient heureux. »

Au total, une dizaine d’artistes ont présenté leurs créations dans différents domaines : bijoux, arts visuels, poupées, musique, littérature, nourriture, artisanat, etc. Il y avait aussi de l’animation musicale à saveur cajun pour créer de l’ambiance lors de la journée. Selon les décomptes, 136 personnes se seraient présentées au cours de la journée, ce qui serait une amélioration sur la dernière édition de l’avis de la plupart des exposants. « Ce qui est bien, c’est que plusieurs anglophones sont passés aussi. C’est toujours bien de pouvoir joindre cette clientèle. »