le Dimanche 5 février 2023
le Mardi 4 novembre 2014 10:55 Scène locale

Après les noms de rue, des numéros sur les résidences

Carolyn Moore des Services aux collectivités a invité les gens de l’assistance à repérer leur terrain et découvrir le numéro attribué à leur résidence. Photo : Françoise La Roche.
Carolyn Moore des Services aux collectivités a invité les gens de l’assistance à repérer leur terrain et découvrir le numéro attribué à leur résidence. Photo : Françoise La Roche.

Françoise La Roche

Le mercredi 22 octobre dernier au Centre communautaire du Mont Lorne avait lieu une rencontre pour expliquer la mise en place de numéros de maisons pour les résidents du secteur.

Carolyn Moore des Services aux collectivités a invité les gens de l’assistance à repérer leur terrain et découvrir le numéro attribué à leur résidence. Photo : Françoise La Roche.

Carolyn Moore des Services aux collectivités a invité les gens de l’assistance à repérer leur terrain et découvrir le numéro attribué à leur résidence. Photo : Françoise La Roche.

Ce projet orchestré par les Services aux collectivités du gouvernement du Yukon a doté les communautés de noms de rue dans un premier temps. La seconde phase vise à ce que chaque maison soit identifiée numériquement.

Collaboration des Premières nations

Les Premières nations Kwanlin Dün et Carcross/Tagish possèdent des terres entre les subdivisions qui sont touchées par le projet de numérotation des résidences. Elles acceptent de collaborer au processus et leurs habitations seront dotées de numéros intégrés à la suite logique de ceux des terrains mitoyens.

Sécurité pour tous

Le but de cette opération est de rendre la vie des résidents plus sécuritaire. Contrairement à la croyance populaire, les lignes téléphoniques d’urgence ne sont pas dotées de GPS. Les outils qu’utilisent ces services pour repérer la localisation sont les cartes de Google.

Nathan Best, superviseur des Services médicaux d’urgence du Yukon, explique que le fait d’adopter une réglementation pour uniformiser l’affichage des numéros les aidera grandement dans leur travail. Il raconte que quelques fois, les indications qu’ils reçoivent ressemblent à ceci : « Au kilomètre 43, tournez à gauche. À l’embranchement en Y, prendre à droite. Quand vous verrez un foulard bleu accroché à un arbre, c’est là. Ma cabine est l’avant-dernière sur la droite. Alors, imaginez-vous lorsqu’il est minuit et qu’il fait noir. »

Uniformité dans l’affichage

La numérotation sera basée sur une incrémentation de quinze mètres pour les secteurs résidentiels ruraux et de 32 mètres le long des routes de l’Alaska et du Klondike, incluant celle du lac Annie. Les numéros impairs seront à droite de la route et les numéros pairs à gauche.

Les caractères numériques devront être apposés à moins de trois mètres du début de l’entrée de la résidence, installés à la hauteur des yeux pour un meilleur repérage. On demandera aux gens qui affichent déjà des indications de numéros de lots de les enlever pour ne pas créer de confusion. Les chiffres pourront être posés directement sur la maison si celle-ci est située à moins de 20 mètres de la route.

Mise en vigueur

Les résidents du Mont Lorne découvriront leur numéro de résidence sur le prochain avis d’imposition de taxes foncières. C’est à cette période que la numérotation sera en vigueur et devra être utilisée, soit au printemps 2015.