le Jeudi 2 février 2023
le Mardi 21 octobre 2014 9:14 Art et culture

Le rêve un peu fou de Nicole Edwards

Nicole Edwards vient de lancer une campagne Kickstarter pour faire un vidéoclip et ainsi réaliser son rêve de chanter avec des marionnettes. Photo : Pierre-Luc Lafrance.
Nicole Edwards vient de lancer une campagne Kickstarter pour faire un vidéoclip et ainsi réaliser son rêve de chanter avec des marionnettes. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

Pierre-Luc Lafrance

Toute petite, Nicole Edward est tombée en amour avec les Muppets. « J’aimais la façon dont les vraies personnes pouvaient entrer en relation avec eux. Je rêvais de chanter avec Kermit. » Eh bien, son rêve pourrait devenir réalité ou presque. Elle vient de lancer une campagne sur Kickstarter pour réaliser un vidéoclip pour la chanson Lychee Martini… un court-métrage mettant en scène des marionnettes.

Nicole Edwards vient de lancer une campagne Kickstarter pour faire un vidéoclip et ainsi réaliser son rêve de chanter avec des marionnettes. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

Nicole Edwards vient de lancer une campagne Kickstarter pour faire un vidéoclip et ainsi réaliser son rêve de chanter avec des marionnettes. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

« J’ai une liste de choses que je veux faire dans ma vie et j’ai décidé de travailler sur ça. Par exemple, j’ai commencé à apprendre l’espagnol. J’ai même formé un groupe de musique latine. Et je voulais travailler depuis longtemps avec des marionnettes et j’ignorais comment réaliser ce projet. Avec ma maladie chronique, le théâtre demande trop d’énergie. Par contre, je me disais qu’un vidéoclip, ça pourrait fonctionner. Et cet été, j’ai écrit Lychee Martini et j’ai tout de suite su que ça pourrait fonctionner avec des marionnettes. »

La chanteuse espère inspirer les gens à rêver. « Dans ma vie quotidienne, comme beaucoup de gens, je fais face à des défis. De mon côté, c’est physiquement, avec ma maladie et la douleur. Mais je veux mettre en valeur quelque chose de plus léger qu’avant. Montrer qu’il est possible de s’amuser, de trouver de la couleur dans la vie. C’est le thème de ce vidéoclip, qu’on peut sortir de notre quotidien plate et aller vers quelque chose de fun, de léger où on a du plaisir. Je veux encourager les gens à chercher les petites choses drôles de la vie. J’invite les gens à réaliser leurs rêves, même si on ne les prend pas au sérieux, car ils ont l’air fous. Si c’est un rêve, ça vaut la peine de le suivre. »

Campagne de financement participatif

Avec le temps, le projet est devenu plus grand que prévu. « Même si c’est davantage un court-métrage, cela demeure un film et ça entraîne beaucoup de dépenses. On est chanceux au Yukon, il y a plusieurs subventions pour les artistes, mais mon projet ne rentrait dans aucun d’entre eux. Alors, Kickstater me donne plus de latitude. J’explique le projet et les gens sont libres de donner ou non. »

Le budget total serait de plus de 10 000 $, mais comme plusieurs personnes ont accepté de collaborer bénévolement, cela va prendre 8 350 $ pour mettre le projet en branle. Mme Edwards espère amasser 4 000 $ par Kickstarter. Pour le moment, les choses vont bien, car entre le début de la campagne le 6 octobre et le 17 du même mois, 31 personnes avaient déjà accepté de débourser 3 077 $.

La chanteuse a déjà enregistré la chanson en studio et ça lui a coûté 2 000 $. La production de la vidéo entraîne plusieurs dépenses d’ordre technique : le directeur, le directeur de la photographie, l’assistant de production et les différents techniciens mêlés au projet. Il faut aussi penser à la location d’équipement et d’accessoires. Les marionnettes vont être actionnées par une troupe de Haines en Alaska, Geppetto’s Junkyard qui a accepté de travailler bénévolement, toutefois il faudra payer leur transport. Il y a aussi les coûts de production de la marionnette principale créée par une artiste locale Helen O’Connor. Et il faut nourrir tous les participants, dont les acteurs bénévoles. Ensuite, il va y avoir la postproduction.

On peut collaborer en allant sur le site Kickstarter. Il suffit de faire une recherche de projet sous les termes « Nicole Edwards », « Lychee Martini » ou « Singing with Muppets ». Sinon, la chanson devrait être accessible pour téléchargement numérique en mars 2015. Il y aura aussi éventuellement un disque, mais il ne faut pas y compter avant au moins un an.

La chanteuse participera à un spectacle collectif le 25 octobre au Centre communautaire de Mont Lorne avec dix artistes locaux.