le Lundi 6 février 2023
le Mardi 21 octobre 2014 9:07 Scène locale

Bilan météorologique de l’été

Que la météo annonce passages nuageux, ensoleillé avec passages nuageux, nuageux avec des percées de soleil ou mélange de précipitations, au Yukon, ça restera toujours ciel variable. Soyez prêts à tout et ne vous privez pas d’aller dehors. Photo : Françoise La Roche.
Que la météo annonce passages nuageux, ensoleillé avec passages nuageux, nuageux avec des percées de soleil ou mélange de précipitations, au Yukon, ça restera toujours ciel variable. Soyez prêts à tout et ne vous privez pas d’aller dehors. Photo : Françoise La Roche.

Françoise La Roche

Lorsque les gens parlent de la température de l’été dernier, ce qu’on entend surtout c’est qu’il a beaucoup plu et qu’il n’a pas fait chaud. Mais y a-t-il vraiment eu beaucoup plus de pluie que les années précédentes?

C’est ce que l’Aurore boréale a demandé à monsieur André Besson, météorologue opérationnel à Environnement Canada.

Que la météo annonce passages nuageux, ensoleillé avec passages nuageux, nuageux avec des percées de soleil ou mélange de précipitations, au Yukon, ça restera toujours ciel variable. Soyez prêts à tout et ne vous privez pas d’aller dehors. Photo : Françoise La Roche.

Que la météo annonce passages nuageux, ensoleillé avec passages nuageux, nuageux avec des percées de soleil ou mélange de précipitations, au Yukon, ça restera toujours ciel variable. Soyez prêts à tout et ne vous privez pas d’aller dehors. Photo : Françoise La Roche.

Une température dans les normes

Le mois de juin a en effet eu une température moyenne de 11,2 oC, plus basse de 1,32 oC que la moyenne de 12,34 oC. En juillet, il a fait -1,1 oC plus froid (11,2 oC) que la moyenne qui est de 12,3 oC. En août, par contre,on a eu légèrement plus chaud avec une moyenne de 13 oC, alors que la norme est de 12,58 oC.

Si on fait la moyenne de la température des trois mois, on nage plus ou moins dans la normalité. La différence des températures minimales était plus élevée que la moyenne, donc l’été a été plus nuageux que normalement. André Besson explique : « C’est pour ça que les gens ont eu l’impression que l’été était assez maussade.C’est parce que, bien que la température a été plus ou moins en moyenne selon la norme, il y avait plus de nuages. »

Et la pluie?

Qui dit nuages, dit pluie. Les Yukonnais se sont fait mouiller moins qu’à la normale au mois de juin, soit 28,4 mm de pluie, ce qui ne représente que 87,6 % de la moyenne.

Mais en juillet, par contre, le ciel a déversé 52,6 mm de précipitation, ce qui s’avère beaucoup plus que la moyenne qui est de 38,12 mm. Cela représente environ 138 % de plus que la normale.

Août a reçu 25,7 mm de pluie alors que la moyenne normale est de 35,78 mm.

Le mois de septembre a grandement contribué à faire grimper les statistiques avec 80,3 mm de pluie, alors que normalement, seulement 33,3 mm tombent sur le Yukon à cette période.

« Finalement, quand on regarde la moyenne sur trois mois, c’est à peu près normal. Si on se rappelle des jours en particulier, on a l’impression qu’il a plu beaucoup. Comme le 4 juillet, par exemple, il est tombé 30,9 mm. »

Prévisions pour cet hiver

« C’est vraiment difficile à dire les précipitations à long terme. Au point de vue de la température, on ne s’attend pas vraiment à des variations significatives pour le Yukon cet hiver », a annoncé André Besson.

L’hiver 2013-2014 a été plus chaud que les précédents. Il y a de moins en moins de périodes de froid intense ces dernières années, mais il reste à voir ce que l’avenir nous dira. Pour l’instant, il n’y a aucune signature du point de vue de la climatologie qui est très prononcée pour cet hiver.

En bon météorologue, M. Besson se focalise surtout sur les dix prochains jours. « Moi, je suis un météorologue, je ne suis pas un climatologue. C’est pourquoi je ne peux pas parler de prévisions à très grande échelle, à long terme. Je peux donner un aperçu sur le mois qui vient, surtout au point de vue des températures. Les précipitations, c’est beaucoup plus difficile à prédire à long terme. Plus on regarde à long terme, et plus il y a d’incertitudes dans la météo. »