le Mardi 7 février 2023
le Mercredi 10 septembre 2014 9:16 Scène locale

L’épluchette connaît un franc succès

Près de 200 personnes ont participé à l’épluchette de blé d’Inde le 29 août. Photo : Patric Chaussé, AFY.
Près de 200 personnes ont participé à l’épluchette de blé d’Inde le 29 août. Photo : Patric Chaussé, AFY.

Pierre-Luc Lafrance

Près de 200 personnes, dont vingt bénévoles, se sont présentés à l’épluchette traditionnelle de blé d’Inde qui a eu lieu le 29 août au Musée MacBride. Le volet musical était assuré par Olivier de Colombel et Daniel Janke qui ont donné un petit côté jazzy à l’événement.

Près de 200 personnes ont participé à l’épluchette de blé d’Inde le 29 août. Photo : Patric Chaussé, AFY.

Près de 200 personnes ont participé à l’épluchette de blé d’Inde le 29 août. Photo : Patric Chaussé, AFY.

Sur les 300 blés d’Inde, il n’en restait qu’une dizaine à la fin de la soirée. De plus, 152 hamburgers ont été mangés sur les 160 prévus.

Aventure rocambolesque

Ce que les gens ignorent, c’est qu’on est passé bien près d’avoir une épluchette sans maïs. Audrey Pflug, qui était responsable de l’organisation, a contacté une première épicerie au début du mois d’août pour passer sa commande, mais elle s’est fait dire qu’on ne pouvait lui garantir la quantité. « Pour un événement comme ça, je ne pouvais pas me permettre de ne pas avoir ma commande, alors je suis allée ailleurs. On m’a dit qu’il n’y aurait pas de problème et qu’ils recevraient ma commande le mercredi avant l’événement. »

Quand elle s’est rendue sur place le mercredi, elle s’est fait dire que les maïs n’étaient pas assez beaux et qu’ils avaient été renvoyés au fournisseur. « On m’a assurée que les maïs seraient arrivés le vendredi, soit la journée de l’événement. Quand j’y suis allée le matin, ils ne l’avaient pas reçu. Ils m’ont dit qu’ils devraient le recevoir pour 16 h… ce qui était trop tard pour moi. »

Finalement, Audrey s’est rendue à Extra Foods qui avait suffisamment de maïs en stock pour assurer le bon fonctionnement de l’événement. « On est passé près d’avoir une épluchette… sans blés d’Inde. »