le Lundi 6 février 2023
le Mercredi 27 août 2014 10:55 À la une

Une rentrée scolaire sous le signe du français

Plus de 5000 élèves ont repris le chemin de l'école lors de cette rentrée scolaire. La moitié recevront des cours en français. Photo : Marie-Claude Nault.
Plus de 5000 élèves ont repris le chemin de l'école lors de cette rentrée scolaire. La moitié recevront des cours en français. Photo : Marie-Claude Nault.

Pierre-Luc Lafrance

Depuis quelques jours, les jeunes ont commencé une rentrée progressive dans les différentes écoles du Yukon. Pour les parents, c’est la logistique des lunchs et du transport qui recommence. Mais au-delà de ça, on se rend compte que cette année, la rentrée scolaire a une saveur francophone toute particulière. Sur 5 000 élèves yukonnais, la moitié sont inscrits dans l’un des programmes de français. En fait, 21 des 27 écoles anglophones du territoire offrent l’un des quatre programmes en français (français de base, immersion, immersion tardive et français intensif).

Plus de 5000 élèves ont repris le chemin de l'école lors de cette rentrée scolaire. La moitié recevront des cours en français. Photo : Marie-Claude Nault.

Plus de 5000 élèves ont repris le chemin de l’école lors de cette rentrée scolaire. La moitié recevront des cours en français. Photo : Marie-Claude Nault.

À l’École Émilie-Tremblay et à l’Académie Parhélie, on compte un total de 229 élèves pour l’année scolaire 2014-2015. Ce nombre pourrait toutefois varier légèrement en cours d’année. On compte deux classes de maternelle quatre ans, pour un total de 22 élèves. En maternelle cinq ans, il y a aussi deux classes, mais cette fois-ci on parle de 34 élèves. Il y a aussi une classe de première année (23 élèves), deux classes de 2e année (28 élèves), une classe de 3e année (17 élèves), une classe de 4e année (18 élèves), deux classes de 5e année (26 élèves) et une classe de 6e année (14 élèves). Pour l’Académie Parhélie, on compte 47 élèves de la 7e à la 12e année.

L’éducation en français n’est pas juste l’affaire de l’École Émilie-Tremblay. On retrouve plus de 600 élèves dans un programme d’immersion ou d’immersion tardive (6e et 7e années). Dans ces programmes, presque tous les cours sont offerts en français.

Le programme de français intensif se concentre sur une année (5e ou 6e année) au cours de laquelle les élèves recevront environ 80 % de leur enseignement en français pendant la moitié de l’année scolaire, et autour de 20 % pendant l’autre moitié. On compte plus de 400 inscriptions à ce programme.

Enfin, environ 1 500 élèves reçoivent des cours de français de base à raison d’un cours par jour ou de quelques cours par semaine. Ce programme est obligatoire pour les élèves de la 5e à la 8e année et est offert en option jusqu’à la 12e année.

Dans l’édition papier du journal, vous pourrez lire un dossier complet sur la rentrée scolaire. On y parle des programmes d’immersion à l’École élémentaire de Whitehorse et à l’École F.-H.-Collins. On fait aussi un tour du côté de La garderie du petit cheval blanc et de l’École Émilie-Tremblay. On donne aussi de l’information sur l’éducation aux adultes. Enfin, vous pourrez lire une entrevue avec la nouvelle directrice de la Commission scolaire francophone du Yukon, Natasha Joncas.