le Lundi 6 février 2023
le Jeudi 14 août 2014 8:53 Art et culture

La culture geek à son meilleur

Kevin Sorbo a été présent pendant une bonne partie du festival et il a, entre autres, signé des autographes. Photo : Pierre-Luc Lafrance.
Kevin Sorbo a été présent pendant une bonne partie du festival et il a, entre autres, signé des autographes. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

Pierre-Luc Lafrance

Du 8 au 10 août, les superhéros, les personnages de jeux vidéo et même le légendaire Hercules se sont donné rendez-vous au Centre des congrès dans le cadre de la première édition du YukomiCon.

Kevin Sorbo a été présent pendant une bonne partie du festival et il a, entre autres, signé des autographes. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

Kevin Sorbo a été présent pendant une bonne partie du festival et il a, entre autres, signé des autographes. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

L’activité de questions et réponses du samedi avec Kevin Sorbo a été l’un des événements les plus courus du week-end. Près de cent personnes se sont entassées dans une salle soudainement devenue trop petite pour entendre l’acteur partagé des anecdotes sur son métier. Entre autres, il a raconté qu’il a appelé les producteurs lorsqu’il a entendu parler du projet du film Hercules actuellement au cinéma pour proposer d’y faire une apparition. Une sorte de clin d’œil pour les millions de personnes qui l’ont suivi dans les sept saisons de sa série. Malheureusement, les producteurs n’ont jamais rappelé. La veille, l’autre invitée d’honneur, Magda Apanowicz, s’est prêtée au jeu au grand plaisir des amateurs.

On a eu droit à bien des déguisements lors du week-end, particulièrement le samedi alors que dans l’après-midi, il y avait un concours de costumes pour les enfants et un concours très relevé en soirée pour les adultes.

Enfin, les artistes yukonnais ne sont pas demeurés en reste. Il y a eu une table ronde avec trois artistes d’ici : Jim Robb, Bill Barney et Chris Caldwell et une autre avec quatre auteurs de science-fiction d’ici. Dans ce cas, on parle de Marcelle Dubé, Jerome Stueart, Patricia Robertson et Steve Parker.