le Mardi 7 février 2023
le Jeudi 26 juin 2014 8:47 Art et culture

Du rock indie pour la Saint-Jean

El Motor a offert une performance remarquée pour la Saint-Jean. Photo : Patric Chaussé, AFY.
El Motor a offert une performance remarquée pour la Saint-Jean. Photo : Patric Chaussé, AFY.

Sophie Blackburn

El Motor offrait un spectacle dans le cadre du Solstice de la Saint-Jean le 24 juin. Comme cela coïncidait avec la sortie du journal et que la parution suivante avait lieu au mois d’août, nous avons fait une entrevue téléphonique avant leur arrivée. Depuis les studios de la Guérilla à Montréal, Pierre-Alexandre Bouchard, chanteur du groupe de rock indie québécois El Motor, nous a fait part de ses impressions.

El Motor a offert une performance remarquée pour la Saint-Jean. Photo : Patric Chaussé, AFY.

El Motor a offert une performance remarquée pour la Saint-Jean. Photo : Patric Chaussé, AFY.

« Ça fait du bien de retourner sur les planches en tant qu’El Motor », affirme le chanteur en faisant allusion aux cinq années qui ont séparé le premier et le deuxième album du groupe. Durant cette période, El Motor a eu l’honneur d’accompagner Louise Forestier, l’une des icônes vocales du Québec, durant sa tournée. « On a beaucoup appris sur les plans musical et professionnel pendant cette tournée. Au début d’El Motor et de Tremolo, le projet musical qui précédait, on était moins assidu sur la préparation avant les concerts, ce qui donnait parfois des spectacles inégaux. La série de concerts avec Louise Forestier nous a montré à quel point une bonne préparation peut faire toute la différence en spectacle », témoigne Pierre-Alexandre Bouchard.

Pour le premier album du groupe, l’adaptation en concert avait nécessité beaucoup de travail, puisque les chansons avaient été retravaillées par de nombreuses personnes lors de l’enregistrement et après. Or, pour Le Monstre, album paru en septembre dernier, l’enregistrement s’est fait en direct avec tous les membres du groupe réunis en studio. Il en ressort un son brut et authentique qui reflète une maturité musicale et une énergie plus semblable à celle propagée en concert.

Une musique qui plaît à un large auditoire

Il n’y a pas que le son du groupe qui a évolué, son public semble également s’être élargi. Bien que les admirateurs du premier album aient suivi le groupe, le chanteur est à la fois surpris et charmé de voir de plus en plus d’adolescents assister à leurs prestations musicales. « Vendredi dernier, à notre concert des Francofolies, il y avait plein de jeunes adolescents qui dansaient en chantant les paroles de nos chansons. C’est un public qu’on n’avait pas autant rejoint avec le premier album et pour qui c’est vraiment enivrant de jouer », exprime Pierre-Alexandre Bouchard.

Une première au Yukon

Après les Francofolies de Montréal, l’Agrirock de Saint-Hyacinthe et l’Artefact de Valleyfield, ils viennent ici pour une série de trois concerts, dont celui de la Saint-Jean-Baptiste au parc Shipyards. « On a bien hâte de découvrir le Yukon et on est vraiment contents d’aller y jouer! », affirmait Pierre-Alexandre Bouchard à quelques jours de l’arrivée.

Il s’agit de leur première prestation dans l’Ouest canadien; gageons que ce ne sera pas la dernière! Le lendemain, le groupe était de passage au parc LePage pour un spectacle dans le cadre d’Arts in the Park.

Ceux qui n’auraient pas vu leurs deux premières représentations pourront assister au dernier spectacle en sol yukonnais d’El Motor le 26 juin à 22 h au Jarvis Street Saloon avec le trio Ryan McNally.

On peut aussi écouter Le Monstre, le nouvel album d’El Motor sur leur site au www.elmotor.ca.