le Mardi 7 février 2023
le Mercredi 11 juin 2014 9:39 Scène locale

Le PCS reçoit son financement

Régis St-Pierre. Photo : fournie.
Régis St-Pierre. Photo : fournie.

Pierre-Luc Lafrance

Grâce au renouvellement du volet santé de la Feuille de route pour les langues officielles du Canada, le Partenariat communauté en santé (PCS) ainsi que la Société santé en français (SSF) ont pu annoncer officiellement la poursuite de leurs activités pour les quatre prochaines années. En vertu de cette annonce, la SSF et ses réseaux-membres pourront continuer de bénéficier de l’appui du gouvernement fédéral avec un investissement de 23,3 millions sur quatre ans.

La Feuille de route pour les langues officielles du Canada 2013-2018 est la stratégie que s’est donnée le Gouvernement du Canada en matière de langues officielles. Elle trace les grandes orientations de la stratégie du gouvernement fédéral dans différents secteurs, dont la santé.

« Nous sommes emballés de pouvoir continuer notre travail de partenariat afin de s’engager à l’amélioration de la santé des Franco-Yunonnais et des Franco-Yukonnaises. Nous avons prouvé que nous pouvons apporter des idées et projets novateurs, efficaces et répondant aux besoins de notre communauté grandissante », souligne Régis St-Pierre, président du PCS.

Régis St-Pierre. Photo : fournie.

Régis St-Pierre. Photo : fournie.

Le PCS œuvre en partenariat avec 16 réseaux de santé en français provinciaux, territoriaux et régionaux membres de la SSF, répartis partout au pays. Leurs activités couvrent le réseautage, la promotion de la santé, la formation linguistique et l’adaptation culturelle, l’adaptation des services et le transfert de connaissances.

« La contribution de Santé Canada dans le cadre de la Feuille de route pour les langues officielles est chaudement saluée par tous les membres du Mouvement Santé en français, a déclaré Dr Aurel Schofield, président de la Société Santé en français. Depuis 10 ans, nous travaillons en partenariat avec le gouvernement fédéral et les réseaux afin d’augmenter l’accès à des services de santé de qualité en français pour tous les francophones et Acadiens vivant en situation minoritaire. Un travail énorme a été accompli dans les dernières années, et nous avons hâte d’enfin démarrer les activités pour la période 2014-2018. »