le Mardi 7 février 2023
le Mardi 10 juin 2014 8:55 Scène locale

La vente de l’Alexandrin rapporte déjà à la communauté

Angélique Bernard, présidente de l’Association franco-yukonnaise et Julie Ménard, présidente de la Fondation boréale. Photo : Pierre-Luc Lafrance.
Angélique Bernard, présidente de l’Association franco-yukonnaise et Julie Ménard, présidente de la Fondation boréale. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

Pierre-Luc Lafrance

Le 5 juin au Centre de la francophonie, l’Association franco-yukonnaise (AFY) a remis un chèque de 25 000 $ à la Fondation boréale et un chèque de 30 000 $ à La garderie du petit cheval blanc. Cette contribution financière est rendue possible grâce à la vente du bâtiment l’Alexandrin à la Banque alimentaire le 30 avril.

Angélique Bernard, présidente de l’Association franco-yukonnaise et Julie Ménard, présidente de la Fondation boréale. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

Angélique Bernard, présidente de l’Association franco-yukonnaise et Julie Ménard, présidente de la Fondation boréale. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

La somme de 25 000 $ remise à la Fondation boréale va permettre à l’organisme d’atteindre son objectif de 50 000 $ afin de lancer une première bourse. « Grâce à ce don, la Fondation boréale a maintenant les moyens de développer son premier programme de bourse d’études qui récompense l’engagement communautaire des jeunes et ainsi de redonner à la communauté francophone du Yukon », soutient la présidente de l’organisme, Julie Ménard. Les paramètres exacts de la bourse ne sont pas encore connus, mais la Fondation va s’y pencher. Elle va peut-être servir à reconnaître un projet artistique ou communautaire d’un jeune. « Le but est de permettre à un jeune de s’épanouir tout en aidant la communauté francophone du Yukon. »

Marc-André Lavigne, vice-président de La garderie du petit cheval blanc, et Angélique Bernard, présidente de l’Association franco-yukonnaise. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

Marc-André Lavigne, vice-président de La garderie du petit cheval blanc, et Angélique Bernard, présidente de l’Association franco-yukonnaise. Photo : Pierre-Luc Lafrance.

Le don qu’a reçu La garderie du petit cheval blanc va lui permettre de lancer son projet d’agrandissement en faisant une étude de besoins et de faisabilité. « Depuis quelques années, on remarque que les listes d’attente sont plus longues », soutient le vice-président de la garderie, Marc-André Lavigne. « Il y a une dizaine d’inscriptions de plus que l’an dernier. De plus en plus de gens s’inscrivent sur la liste d’attente alors que l’enfant n’est pas encore né ou qu’il vient de naître. » M. Lavigne soutient que l’étude de besoins va permettre de faire une prévision de la croissance de la communauté et de définir les besoins de la garderie en terme de superficie.

La présidente de l’AFY, Angélique Bernard, était heureuse de contribuer à ces deux projets. « C’est avec enthousiasme que nous avons saisi la vente de l’Alexandrin comme une occasion d’investir dans notre communauté et de contribuer à sa vitalité. Ce premier appui financier n’est qu’un début puisque le Fonds de développement communautaire viendra soutenir d’autres projets qui contribueront à bâtir une communauté francophone des plus fortes et dynamique. »

Rappelons qu’un comité sera mis en place sous peu pour assister le conseil d’administration de l’AFY dans l’établissement, le suivi et la création d’une politique de distribution du fonds. Un autre comité d’investissement sera également créé pour veiller, au nom du conseil d’administration, à la bonne gestion des actifs financiers du nouveau fonds.

D’ailleurs, Mme Bernard a rappelé que tous les détails relatifs aux comités et à la création du Fonds de développement communautaire seront présentés lors de l’assemblée générale annuelle de l’AFY qui se tiendra le samedi 27 septembre.