le Lundi 6 février 2023
le Vendredi 6 Décembre 2013 12:27 Art et culture

Des courts métrages gratuits pour Le jour le plus Court

Mémorable Moi de Jean-François Asselin sera l’un des films présentés lors de cette journée. Photo : gracieuseté.
Mémorable Moi de Jean-François Asselin sera l’un des films présentés lors de cette journée. Photo : gracieuseté.

0
0
1
235
1341
11
3
1573
14.0

Normal
0

false
false
false

EN-US
JA
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Table Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:12.0pt;
font-family:Cambria;
mso-ascii-font-family:Cambria;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Cambria;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

Pierre-Luc Lafrance

Le 21 décembre, le Odd Fellows Hall de Dawson City (902, 2e Avenue) accueillera un programme de courts métrages sur le thème de l’humour dans le cadre du jour le plus Court. Il s’agit d’une initiative de trois organismes partenaires : la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), l’Office national du film du Canada (ONF) et Téléfilm Canada.

À travers le Canada, Le jour le plus Court mettra à l’affiche plus de 30 courts métrages d’ici regroupés sous quatre thèmes : Tout-petits, Famille, Comédie/Humour noir et Films de festivals. Ces films illustrent le caractère moderne du court métrage, un genre de plus en plus populaire qui ne détonne pas à l’ère de Facebook, de YouTube et du téléphone intelligent.

« Avec l’apport de Téléfilm Canada et de la SODEC, et avec nos réseaux, Le jour le plus Court est une façon de plus de faire connaître des créateurs et créatrices, et de rendre accessibles leurs œuvres achevées, surprenantes et très souvent à l’avant-garde », soutient Tom Perlmutter, commissaire du gouvernement à la cinématographie et président de l’ONF.

Il y aura huit films présentés en anglais ou en français avec sous-titre anglais à Dawson City : Détournement de canoë de Jonathan Williams, Diagnostic de Fabrice Bracq, Fly de David Uloth, Jeu de l’inconscient de Chris Landreth, Les choses horribles
 de Vincent Biron
, Mémorable moi
 de Jean-François Asselin, 
Merci mon chien
 de Julie Rembauville & Nicolas Bianco-Levrin
, Oswald Greene le stressé de 
Marshall Axani et 
 Paradise Falls
 de Fantavious Fritz.