le Dimanche 29 janvier 2023
le Mercredi 4 Décembre 2013 15:57 Scène locale

Le Collège du Yukon fête ses 50 ans

Crédit : Pierre Chauvin.
Crédit : Pierre Chauvin.

0
0
1
348
1984
16
4
2328
14.0

Normal
0

false
false
false

EN-US
JA
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Table Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

Pierre Chauvin

C’est dans une atmosphère bon enfant que se sont déroulées les festivités clôturant le 50e anniversaire du Collège du Yukon.

La présidente, Karen Barnes, avait pour l’occasion enfilé une perruque rousse et une combinaison bleue pour illustrer le thème « années 80 » de la fête, période où le collège fut fondé.

Après un discours de l’aîné du Collège du Yukon, Randall Tetlichi, ce fut ensuite au tour des danseurs Dakka Kwaan d’entamer les célébrations par une danse traditionnelle utilisée pour annoncer leur présence et leurs bonnes intentions dans la maison longue. Certains de ces danseurs sont des descendants d’Angela Sidney qui a ouvert le campus Ayamdigut en 1988.

Anciens et nouveaux élèves, des représentants du gouvernement yukonnais et le maire de Whitehorse étaient présents aux festivités.

Jane Haydock, une ancienne élève qui travaille maintenant pour la bibliothèque du Collège du Yukon, se souvient de ses cours, 33 ans plus tôt, offerts dans des roulottes sur l’ancien campus à Riverdale, où se trouve aujourd’hui le ministère de l’Éducation. « C’est un campus magnifique », dit-elle. « Les programmes offerts se sont tellement développés », note-t-elle.

En effet, le Collège du Yukon, qui à ses débuts n’offrait que des cours techniques censés répondre au besoin du marché yukonnais, a diversifié ses programmes au point d’être en passe de devenir une université « complète ».

Alors que les cinq programmes offerts aujourd’hui sont effectués en partenariat avec d’autres universités (par exemple, le programme d’éducation est offert en partenariat avec l’Université de Régina), le Collège du Yukon travaille sur la mise en place de deux programmes qui lui seraient propres, un sur la gouvernance des Premières nations et un autre sur les activités minières. Le collège a aussi investi dans la recherche pour ces deux secteurs

« Nous faisons beaucoup de recherche sur des sujets qui ciblent le climat froid et le changement climatique, comme les problèmes liés aux habitations, à l’énergie et aux mines », explique la présidente Karen Barnes en entrevue avec l’Aurore boréale. Il offre en outre la possibilité aux personnes vivant dans des communautés éloignées au Yukon de suivre des cours à distance, le Collège du Yukon étant la seule institution d’éducation postsecondaire au Yukon.