le Samedi 28 janvier 2023
le Jeudi 28 novembre 2013 12:28 Société

Les députés yukonnais réagissent à l’interdiction de la chasse aux phoques

Les députés du Parti du Yukon étaient vêtus de cravates en peau de phoques durant le débat sur la motion demandant au gouvernement fédéral de faire appel de la décision de l’OMC. (Photo : gracieuseté)
Les députés du Parti du Yukon étaient vêtus de cravates en peau de phoques durant le débat sur la motion demandant au gouvernement fédéral de faire appel de la décision de l’OMC. (Photo : gracieuseté)

Pierre Chauvin

L’Assemblée législative du Yukon a adopté à l’unanimité une motion demandant au gouvernement fédéral de faire appel de la décision de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur une interdiction de vente de produits dérivés du phoque en Europe.

Dans son rapport présenté le 25 novembre, l’OMC note que l’interdiction permet « d’adresser les inquiétudes de l’Union européenne sur le bien-être des phoques » et ne contrevient donc pas à ses règlements.

Depuis 2009, le gouvernement canadien était en discussion avec l’UE et l’OMC pour déterminer si cette mesure allait à l’encontre des règles de l’OMC.

« Le gouvernement fédéral a dit qu’il ferait appel de cette décision de l’OMC, notre motion ne fait que renforcer la position que c’est une mauvaise », a déclaré le premier ministre du Yukon Darrell Pasloski.

« Nous pensons que cette décision démontre une totale incompréhension quant à l’importance de la chasse aux phoques pour les personnes vivant sur les côtes et dans l’Arctique canadien », a dit le premier ministre.

Darius Elias, député du Parti du Yukon dans Vuntut Gwitchin, a rappelé que des fouilles archéologiques montrent que la chasse aux phoques est pratiquée par les populations inuites depuis plus de 4 000 ans.

« Cette interdiction est un affront aux valeurs morales du Nord », a déclaré le député.