le Dimanche 5 février 2023
le Jeudi 7 novembre 2013 16:34 Scène locale

Les opposants à la fracturation hydraulique

Don Roberts, président de Yukoners Concerned about Oil and Gas Exploration/Development s’est adressé aux manifestants.
Photo : Marie-Claude Nault.
Don Roberts, président de Yukoners Concerned about Oil and Gas Exploration/Development s’est adressé aux manifestants. Photo : Marie-Claude Nault.

Pierre-Luc Lafrance

Lors de l’ouverture de l’Assemblée législative, une soixantaine de personnes se sont réunies aux portes de l’édifice pour s’opposer à la fracturation hydraulique et à la combustion du gaz naturel liquéfié sur le territoire du Yukon.
La fracturation hydraulique nécessite l’utilisation de jets puissants d’un mélange d’eau, de sable et de produits chimiques. Selon les opposants, cette méthode est instable et elle peut avoir des effets sur l’eau potable. De plus, cela peut avoir une incidence sur la nature et les animaux. De plus, il s’agit d’une ressource non renouvelable.
Les gens de l’association Yukoners Concerned about Oil and Gas Exploration/Dévelopment étaient sur place, entre autres.