le Dimanche 29 janvier 2023
le Mercredi 11 septembre 2013 10:30 Art et culture

Protectionnisme culturel

Les gérants de bars et de restaurants canadiens devront dorénavant débourser 425 $ pour pouvoir embaucher un musicien étranger le temps d’un concert.

Le Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) fixait jusqu’alors une imposition maximum de 450 $ par groupe de musique, indépendamment du nombre de musiciens.

Cette nouvelle taxe fédérale est entrée en vigueur le 31 juillet, mais elle irrite déjà bon nombre d’organisateurs de spectacles à travers le pays. Ceux-ci se sont réunis au sein d’un mouvement pancanadien afin de protester contre cette mesure. L’Association canadienne des organismes artistiques a pour sa part demandé à Ottawa de réviser sa décision.

La taxe ne s’applique pas aux artistes embauchés pour se produire dans les festivals et les salles de spectacles, mais elle devra toutefois être payée lors de chaque représentation, si par exemple un musicien étranger se produit dans un bar deux soirées d’affilée.