le Dimanche 29 janvier 2023
le Mardi 10 septembre 2013 16:29 Courrier

Ces immigrants qui nous coûtent cher!

enveloppe
enveloppe

Les immigrants sont un fardeau fiscal de 20 milliards de dollars selon l’Institut Fraser.

Impossible pour moi, étranger, de ne pas réagir. Car depuis ma demande de résidence permanente de l’an dernier (je suis marié à une merveilleuse Canadienne), je n’ai aucun droit au Canada et ne coûte rien à l’administration : interdiction de travailler, pas d’assurance maladie, et mêmes coûts médicaux majorés à titre d’étranger.

En réalité, c’est tout le contraire qui se passe. Le processus d’immigration m’a coûté jusqu’à présent 1 700 $, et un manque à gagner de neuf mois de salaire. Et sûrement plus à venir étant donné l’incapacité de Citoyenneté et Immigration Canada à traiter les dossiers en souffrance (il faut aujourd’hui quatorze mois pour franchir la 1re étape de la résidence permanente qui donne droit à un permis de travail or, chaque mois ce délai augmente, autrement dit le processus stagne!).

Entre-temps, j’ai dû expliquer la mort dans l’âme à deux compagnies de Whitehorse qu’étant donné l’impossibilité de définir une date de démarrage, mieux valait chercher des ressources ailleurs.

Les âmes chagrines me conseilleront de rentrer dans mon pays. Sauf qu’après deux ans au Canada, je me considère comme un citoyen en devenir, je considère que j’ai mon mot à dire au Yukon, que j’ai des idées, des compétences recherchées, et l’envie et l’énergie de servir ma communauté par le travail.

Mon épouse canadienne a aussi le droit de pouvoir faire des plans d’avenir avec son mari, au Canada. Tout ceci est impossible, et à ce jour, sans issue. Ma frustration est immense et nos perspectives sont nulles.

Que faire pour qu’au désintéressement de l’administration s’oppose un traitement humaniste des immigrants?

Philippe Lavezzari

Whitehorse